Par Maggyy, le 07/04/2011 dans Techniques, Tutoriels T&N

Le passepoil est utilisé très souvent en couture, que ce soit pour souligner une couture (poche, empiècement ) ou un contour de coussin. En tant que débutante, cette chose bizarre m’a longtemps laissée perplexe.

Tout d’abord qu’est-ce que c’est, et comment le fabriquer?

Le passepoil est composé d’un biais et d’un cordon. On peut le trouver tout prêt en mercerie ou alors on peut le fabriquer avec notre tissu. Pour cela vous devez découper du biais dans votre tissu.

(Pour avoir du biais, on prend un carré de tissu que l’on replie en triangle et on coupe dans la partie repliée. Un biais fait traditionnellement 3 cm de largeur.)

Une fois votre biais fini, vous avez besoin de la cordelette (trouvée en mercerie), de votre machine et du pied pour fermeture éclair. Mettez votre cordelette au milieu de votre biais sur l’envers. Pliez le biais en deux avec la cordelette bien au milieu, épinglez et ensuite on coud en faisant attention à piquer au plus près de la cordelette.

Maintenant que vous avez votre passepoil,  comment le poser?

Pour les passepoils du commerce il y a un endroit et un envers. Sur l’endroit on voit une ligne de couture, sur l’envers une double couture. Le passepoil est souvent entre deux tissus. Cependant on le pose d’abord sur un tissu et on coud le deuxième ensuite. Le passepoil se pose contre le bord du tissu endroit contre endroit.

Ici j’ai assemblé le passepoil sur l’envers pour mieux voir mais je rappelle que c’est bien endroit contre endroit. De plus on ne voit pas les coutures doubles car c’est un biais maison.

Donc vous voyez la double couture du passepoil. Il faut donc avec sa machine, piquer entre ses deux coutures.

Maintenant vous avez un tissu avec le passepoil et un deuxième avec lequel il va être assemblé. Mettez les deux tissus endroit contre endroit et mettant le tissu avec le passepoil sur le dessus afin de voir la couture du passepoil. Vous n’avez plus qu’à piquer exactement sur cette couture. Ensuite on retourne et on obtient les deux pièces assemblées avec le passepoil entre.

Si vous devez mettre du passepoil sur un angle (pour un coussin, une martingale…) il faut cranter le passepoil dans l’angle pour pouvoir le former.

Découvert depuis peu, j’aime beaucoup utiliser le passepoil, je trouve qu’il souligne bien les pièces, et surtout, il permet de personnaliser facilement n’importe quel patron en jouant sur l’effet contrastant mais toujours discret.