Bujo et couture

Par LesFleursBleues le 10 janvier 2018 dans Découvertes, Discussions

BuJo ... Brigitte BuJo, BuJo, de toutes les listes du monde, c’est toi la plus sympa !

Qu’est-ce que c’est ?
Un BuJo, c'est un bullet journal, un carnet, en gros, avec des crayons. C'est simple, c'est bête, c'est tout d'exécution. Dans le carnet, on glisse un calendrier, une sorte d'agenda avec deux pages par semaine, ou une, ou sept, c'est selon le remplissage des semaines, et puis des listes de ce que l'on veut : les tâches à accomplir, les recettes préférées, les films à voir, les livres que l'on a lus, ce que l'on aime faire quand il pleut, ce que l'on voudra faire au printemps, en été, l'automne prochain, des cadeaux que l'on aimerait bien recevoir (ou offrir), des idées qui passent par la tête, et puis, si on veut, on décore son BuJo avec des couleurs, des bannières, des petits dessins, du masking-tape, des stickers, des dégradés, bref, chacun fait comme il veut.

source

Bon, c’est bien mignon, mais quel rapport avec la couture ? Le rapport c'est d'abord l'organisation. Le maître mot en -ion. À lire ici les bonnes résolutions des Needlenautes, on voit bien que c'est le nerf de la couture. L'anticipation, la préparation, la prévision, ça rime aussi avec l'imagination. Et le BuJo, c'est un outil, qui sert uniquement à ce qu'on en fait. Si bien qu'il peut être très utile aux couturières.

Pour l’organisée :

Le modèle, c'est Clo, qui a lancé le défi "je couds ma  garde robe", formalisant ainsi des quantités de projets que l'on sentait poindre à chaque MeMadeMonth. J'ignore si Clo utilise un Bujo, mais il est facile d'agrémenter son propre Bujo de fiches pour organiser ses tissus, ou ses patrons, sur ces modèles :

Pour la paresseuse :

L’indispensable couture est un carnet (pas exactement un bujo, mais ça s'adapte tellement bien) tout prêt, pour la couture justement, disponible avec plusieurs finitions et très bien pensé, avec des fiches patrons, tissus, stock, mercerie, des modèles de silhouettes, le tout très bien réalisé dans de belles matières et par des couturières indépendantes. C'est un très bel objet, avec des fiches intercalaires à rajouter. En ce moment, Framboise offre aussi une check list couture avec tous les points à ne pas oublier pour ne pas se rater et perdre du temps après, quand on commence un projet couture.

Pour la dépensière :

Si vous êtes né(e) sous le signe du tissu imprimé-mignon, avec de petits animaux, des fleufleurs et des origamis, vous me comprenez. Ils sont irrésistibles. Et le plus souvent, ils sont inassociables entre eux ni avec quoi que ce soit. Comble de malheur, vous êtes ascendant coupon. Le coupon de 3 mètres systématique, alors que vous n'avez pas la plus petite idée du projet, du patron ou même du vêtement que vous réaliserez avec ce beau coupon (je vous mets 3 mètres et demi, c'est cadeau). Pour moi, la bonne affaire, c'est le rouleau pas cher de 20 mètres de résille à paillettes (j’en ai jusqu’à la fin de mes jours). Devinez quoi : il n'y a pas une page de mon bujo à laquelle ça pourrait correspondre. Et ça prend de la place. Le bujo vous aidera sans doute à rationaliser, et à détendre un peu votre banquier.

Pour l’écureuil :

J’ai rangé mais j’ai tout oublié, tellement bien rangé que je ne me souviens plus où. Ni quoi exactement. Le risque de manquer (la bonne affaire, de fil, de tissu, de doublure, de biais, de fermeture éclair) me taraude si fort que je rachète perpétuellement, en planquant dans des coffres, tiroirs, étagères, boites dans les étagères. Et un jour, l'écureuil retrouve sa précieuse cache de noisettes. Décolorée par le soleil. Mangée par les mites, ou pire les souris. Anéantie par un dégât des eaux. Le fond du fond : complètement démodé. Que peut un BuJo contre un tel acharnement du sort ? Presque tout. Il contient sur une fiche cadeaux  les mensurations du petit neveu, l'anniversaire de tata, la date de la grosse fête pour les trente ans de la meilleure amie, les naissances à venir pour planifier les cadeaux à réaliser home made ; l'état actuel du stock (non, non, je ne craquerai pas pour un quatorzième mètre de jersey jaune moutarde, même bio, même éthique) ; l'état actuel de ce qui est déjà cousu (oui, un petit mètre de jersey basique pour faire un bête t-shirt, même si ce n'est pas l'éclate haute-couture, ce serait bien).

Oh, LesFleursBleues, c’est l’armée ton Bujo ? Non, c’est… organisé. Mais surtout on en fait ce que l’on veut, l’idéal c’est qu’il nous convienne parfaitement.

Pour la rêveuse :

On dessine son mini-moi, une silhouette à notre morphologie détourée ou dessinée avec l'aide d'un papier calque (Lathelize explique très bien tout ça ici), les aquarelles de futurs projets, les tissus découpés, les pochettes avec dessins techniques des patrons, les associations tissu-couleur-modèle, la morphologie ou la palette couleurs, les magasines découpés si on n’aime pas dessiner… tout cela permet de créer encore autrement qu'en cousant à proprement parler, de prendre son temps, de tourner autour d'un projet, de se l'approprier.

Pour les geeks

Attention, je crois que pour la geekette, le carnet + crayon + éventuellement stabilos et aquarelle ou crayons de couleurs ne convient pas trop. Les geeks lui préfèreront Trello, qui leur ira comme un gant 3G (Camille explique très bien tout cela ici).

Et vous alors, vous adoptez le BuJo ou vous trouvez ça complètement inutile ? Dites-nous en commentaire !

Photographie de couverture : Lathelize
A propos de l'auteur : LesFleursBleues

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Stordigot (il y a 1 semaine, 1 jour)

Je suis l'écureil..Mais maintenant c'est fini.. parce que mon chéri est tombé sur tous les tissus.. même ceux cachés sous le lit, même ceux au fond du dressing, même ceux dans des cartons avec les vêtements taille bébés des enfants, même ceux.. BREF, vous avez compris. Alors pour moi, déstockage obligé et je pense que le BUJO sera une très bonne solution. J'en avais déjà commencé (comme agenda) l'année dernière mais ça me prenait tellement de temps de le décorer que j'ai abandonné au bout de quelques petits mois. On verra si la reprise pour faire l'état des lieux tissuesques sera efficace. :)

Très chouette article, j'ai adoré le lire. :)

Mquipique (il y a 1 semaine, 1 jour)

C'est marrant, j'ai démarré mon bullet journal hier (j'attendais d'avoir fini  mon agenda pour m'y  essayer) et je me demandais comment y intégrer un planning couture... Sans pour autant m'organiser de projet hyper suivi, c'est juste pour me trouver un temps régulier de couture. Parce que ça tourne souvent au truc à faire en urgence pour les autres et jamais rien pour moi. Si ça peut aider à gérer les fournitures diverses là c'est encore mieux !

Et Stordigot, tu confirmes mon choix : pas de déco de mon journal de bord ! Sinon c'est clair que, dans mon cas, je transformerais un outil destiné à être plus efficace en un outil de procrastination supplémentaire ! Ça serait quand même dommage 😉

En tout cas l'article est très drôle !

SophieDentelle (il y a 1 semaine, 1 jour)

J'ai bien ri avec cet article. Justement hier j'ai farfouillé dans ma travailleuse à la recherche d'un zip, je suis tombée sur un gisement insoupçonné, avec des pépites, comme des fermetures de la vraie marque Eclair en métal avec des toutes petites dents...

Mais le Bullet Journal n'est pas pour moi, pas du tout envie de passer du temps à ça au lieu d'autre chose.

emiliechat (il y a 1 semaine, 1 jour)

Eheh, j'ai un Bujo, mais le côté couture est pour le moment "à faire absolument en 2018" (ben oui, car en plus des tissus, ben, y'a les patrons, aussi!!!!!!!). A voir comment intégrer ça, et être raisonnable..

Filomenn (il y a 1 semaine, 1 jour)

ça m'étire énormément mais je me décourage devant les trop jolis bujo que l'on peut voir ici et ailleurs, mais j'utilise un carnet de note (en vrai 3 ou 4) dans lequel je dresse mes listes selon le destinataire, les cadeaux etc. les envies, les patrons à associer à tel tissu en stock, mais comme je ne planifie pas grand chose niveau date dans ce que je couds, je ne sais pas si j'aurai l'utilité d'un tel carnet...

LesFleursBleues (il y a 1 semaine, 1 jour)

@Filomenn et @Mquipique : mon carnet n'est pas vraiment décoré, il est utilitaire. Et au lieu d'avoir qautre carnets de front (un agenda, un carnet de notes de lecture, un carnet de couture, un carnet de croquis), je n'en ai plus qu'un. Et ça me va. Mais l'essentiel du BuJo c'est qu'il convienne à sa propriétaire, si c'est bien d'avoir d'autres carnets c'est bien aussi. Il y a des Bujo très très minimalistes (ceux qui me plaisent le plus, en réalité).

@Emiliechat : moi aussi j'ai longtemps eu une page "à faire bientôt, très important". Hi hi!

Mquipique (il y a 1 semaine, 1 jour)

@LesFleursBleues : oui c'est tout à fait ce qui me plaît dans cet outil et comme ça que je l'envisageais. Très bon exemple en effet !

SophieBlossom (il y a 1 semaine, 1 jour)

C'est rigolo, hier je me suis justement dit " et si tu répertorié tous tes tissus dans ton bujo", j'ai donc créé un tableau avec quatre colonnes Nom/Composition/Quantité/Projet(s), histoire d'y voir plus clair et surtout, dès que je tombe sur un patron qui me fait de l'oeil, hop, je peux savoir de suite si j'ai un tissu qui pourrait convenir. Bon par contre, c'est long de tout répertorié mais, le jeu en vaut la chandelle !!

SophieDentelle (il y a 1 semaine)

Le minimaliste accessible à tout le monde depuis un ordi: http://bulletjournal.com/show-tell-bujo-auslife/

lifali (il y a 6 jours, 6 heures)

J'avoue que je suis réfractaire au bullet journal, surtout dans le domaine de la couture et que je n'ai toujours pas compris cette mode: il existe meme des bouquins pour apprendre à faire un bullet journal (faut pas exagérer quand meme, je crois qu'on a compris le principe).

Déjà, l'idée de que tout soit trié, classé, rangé sans rien qui dépasse me fait frissoner (j'ai horreur des maisons trop bien rangées, je trouve que cela manque de vie). Il parait d'ailleurs que cela nuit à la créativité...

Pour moi la couture est vraiment une respiration et une récréation: un max de plaisir pour un minimum de contrainte . je ne considère pas les contraintes techniques comme des corvées mais comme une source d'apprentissage, et comme j'adore apprendre et découvrir...

J'ai également la faculté d'être une bordélique organisée et d'avoir une assez bonne mémoire: je suis typiquement le genre de personnes à pouvoir vous ressortir LE papier nécessaire sous la 3e pile à gauche qui menace de s'effondrer...

Bref, non à l'hégémonie du bullet journal, je revendique le droit d'être bordélique!

 

 

Atelier de Claire (il y a 6 jours, 3 heures)

Merci pour ce bon moment d'humour ! Alors j'en conclus que je suis une espèce curieuse, un écureuil ascendant coupons ... finalement ce n'est pas si incompatible ... car pour en arriver à ne plus se souvenir de la planque des noisettes, c'est qu'il a bien fallu en entreposer (et donc en acheter) des quantités considérables auparavant 😉😂 ... Bref ... Sinon, côté organisation,  je fonctionne avec 2 outils en parallèle : un agenda réservé au côté professionnel + perso (maison, enfants ...) ET un classeur uniquement dédié à mes loisirs ( couture, tricot, broderie, patchwork, lecture ...). Pour ce dernier, pas de déco, mais 12 intercalaires pour séparer les mois de l'année.  Pour chaque mois une page récapitulant les projets du mois, les Défis couture,  les KAL tricot etc..., avec les dates d'échéance. Puis pour chaque projet en cours, une page dédiée avec un code couleur selon l'activité. Je la complète au fur et à mesure de mes avancées,  avec mes notes, mes échantillons de tissu, de laines, et si possible une photo du projet fini. A la fin du mois, je reporte ce qui n'est pas fini sur le mois suivant ou je laisse en place les projets terminés. Et je dresse un bilan mensuel de ce qui a été fait pour chaque catégorie. Ça me permet d'évaluer mon activité, de garder une trace, et aussi de me rendre compte du côté réaliste ou pas de mes objectifs ... et de rectifier le tir. En fin d'année, je refais un bilan annuel que je place en tête du classeur. Voilà, ça n'a rien d'artistique, mais ça m'aide à cadrer un peu mes projets. Non, je ne suis pas du tout psycho-rigide !!!

Mousse (il y a 5 jours, 6 heures)

Je ne suis pas prête à passer le cap mais je mourrai moins bête ! J'en entendais beaucoup parler sans trop savoir ce que c'était. Merci pour cette article bien détaillé.

Comme @lifali j'ai une bonne mémoire et je compte (un peu trop) dessus, du coup je n'ai même pas d'agenda au boulot. Bon parfois ça me joue des tours, j'avoue. Mais plutôt que des listes, je préfère des post-it, c'est moins oppressant, ça se décolle, ça vole partout, parfois ça disparait, bref on a l'impression d'être plus libre (alors qu'en vrai on est obligé d'agir avant que ça passe dans l'aspirateur :D ) Car justement, je suis incapable de réfléchir quand c'est le bordel (comme quoi ça dépend des gens) c'est bon remède à la procrastination, mais aussi aux objectifs plus réalistes.

En fait, ce qui m'a fait arrêter les listes, c'est d'avoir beaucoup moins de temps libre : ça me déprimait de voir qu'elles ne réduisaient jamais... Pour les mêmes raisons, je ne participe pas aux capsules ou autres programmes imposés.

ChristL (il y a 4 jours, 2 heures)

aah l'article qui tombe bien je viens d'en commencer un suite à un atelier à la mediathèque ! le problème c,'est que c'est chronophage pour le réaliser .... donc un suspens pour l'iinstant, moi qui ai déja un grand agenda sur mon bureau, un offert par une copine dans mon sac à main ...

ella (il y a 3 jours, 3 heures)

alors j'ai commencé

je pars d'un agenda du commerce -pas trop grand- avec  une jolie couleur turquoise parce que cette couleur je l'aime

d'un côté une semaine avec1case par jour pour mettre les rendez-vous et en face une page avec des lignes...chaque première semaine du mois j'y marque mes lectures

comme Al.....r me guette j'ajoute 2 feuilles A4 pliées pour faire un petit compte-rendu par jour sans fioriture rien que des faits !(qui j'ai vu, quels lieux j'ai visité, ce que j'ai fait)

Et la couture me dites-vous? là c'est l'astuce -qui tue la mauvaise couturière que je suis- il y a à la fin de l'agenda une poche où se trouve un répertoire...or quand même sans être geek mon répertoire est sur le téléphone , j'y mets à la place mon petit cahier avec les mesures nécessaires de tissus pour faire la garde-robe indispensable et simplissime la seule que je puisse coudre parce que j'ai acheté quelques tissus en trop qui sont la plupart du temps trop petits...

si vous m'avez lu je vous embrasse et vous souhaite beaucoup de réussite fil et aiguilles