Quand la mode se met aux NFT

Alors que le monde entier se met à parler NFT et blockchain, qu’est-ce que ces nouvelles technologies impliquent pour l’univers de la mode ? Quelles applications les marques peuvent-elles faire (ou font déjà !) de ces jetons virtuels ? Qu’est-ce que ça change pour les clients ? 

On fait le point sur une tendance de plus en plus importante : les NFT dans le monde de la mode

Les NFT, qu’est-ce que c’est ?

nft

Commençons par les bases : c’est quoi au juste les NFT ? 

Des jetons non fongibles…

Les NFT “Non-Fungible Tokens” sont des jetons numériques uniques et non-échangeables (“non-fungible”). 

Un jeton (ou “token”) est attribué à un objet de valeur (par exemple une oeuvre d’art, une robe de créateur ou autre) et en certifie ainsi l’authenticité, ce qui est un aspect particulièrement important pour les acteurs de la mode, régulièrement confrontés à des contrefaçons. 

Chaque NFT est unique et correspond à un seul objet, il est impossible de les séparer. Il est aussi impossible de les échanger puisque, ne pouvant être séparés de leur objet, ils n’ont par définition pas d’équivalent. Les NFT n’ont donc rien à voir avec les monnaies et crypto monnaies qui, elles, peuvent être échangées par une simple conversion (1 € = 1,03 $).

Si les grandes marques s’intéressent autant aux NFT, c’est aussi parce qu’ils sont extrêmement sécurisés grâce à la blockchain. Ce système les rend indestructibles et infalsifiables ce qui, pour des pièces de créateurs, est un atout de taille.

…Sécurisés grâce à la blockchain

La blockchain, c’est une technologie de base de données sécurisée et indépendante. Chaque modification y est consignée, enregistrée et traçable, alors que dans une base de données classique, on ne note en général que la toute dernière intervention.
Concrètement, si vous achetez à Hermès le NFT d’un foulard virtuel, vous trouverez dans la blockchain toutes les informations à propos de ce foulard (qui l’a dessiné, où, quand, comment, comment il a été commercialisé, etc., jusqu’à votre achat). Si vous décidez de revendre ce NFT, le futur propriétaire aura accès aux mêmes informations, complétées par celles concernant son achat. 

De plus, les données de la blockchain sont régulièrement verrouillées en un bloc de données non modifiable, qui servira de base aux transactions à venir. 

Enfin, la sécurité de la blockchain est assurée par une sauvegarde sur de nombreux serveurs, en plus des ordinateurs des utilisateurs, là où les bases de données classiques sont généralement stockées sur un seul serveur. 

Ce fonctionnement est en revanche très coûteux d’un point de vue énergétique puisqu’il nécessite d’énormes capacités de stockage, qui ne feront que s’accroître à mesure que le système se démocratise.

Quels types de NFT peut-on trouver dans l’univers de la mode ? 

nft et mode

Dans l’univers de la mode, les NFT peuvent être associés à différents types d’objets. 

  • Soit à des objets uniquement virtuels, on parlera alors de NFT objets virtuels ; 
  • Soit aux doubles numériques d’objets physiques, ce sont les NFT phygitaux (ou passeports numériques).

Les premiers, les NFT virtuels, peuvent notamment être utilisés avec des vêtements virtuels, qui n’existent que dans le monde du digital. C’est le cas des créations de The Fabricant, une marque créée en 2018 spécialisée dans la mode virtuelle. 

Les seconds, les NFT phygitaux, sont littéralement des copies digitales d’objets physiques du monde réel. On peut les voir comme une sorte de document d’identité numérique, infalsifiable, qui compile toutes les données relatives à l’objet physique : qui l’a designé, qui l’a vendu, qui l’a acheté, qui l’a porté, à quelle occasion, qui l’a retouché… Toute l’histoire détaillée de cet objet. 

Les NFT dans la mode, ça donne quoi ? 

NFT mode

A l’heure actuelle, dans l’univers de la mode, les NFT ont 3 principales applications. 

La preuve d’authenticité et de propriété

En étant infalsifiables et non-échangeables, les NFT constituent un certificat d’authenticité particulièrement intéressant pour les grandes marques, et d’autant plus grâce à la blockchain qui enregistre tous les mouvements de l’objet.

Plusieurs marques se sont d’ailleurs déjà lancées dans l’aventure via le projet VeChain, qui permet d’intégrer le NFT dans le produit physique, par exemple grâce à un QR Code. Nike a déjà essayé ce fonctionnement en 2020, sur une paire de Air Max 1. 

Un usage marketing 

Autre utilisation possible des tokens non fongibles dans le monde de la mode : en faire un outil marketing ultra-puissant pour générer de l’engagement. 

Les marques peuvent par exemple imaginer des expériences accessibles uniquement grâce à des tokens, comme cela a été fait lors de la Fashion Week de Paris de 2021, quand des journalistes, influenceurs et acheteurs avaient pu assister à des shows en réalité augmentée grâce à des NFT.

La clé de la mode virtuelle

Enfin, les NFT sont incontestablement LA clé d’entrée dans le monde de la mode virtuelle. Les marques peuvent, grâce aux NFT, vendre des pièces qui ne sont que virtuelles. L’internaute pourra acheter des créations virtuelles dans des magasins, virtuels toujours, dans le métavers. 

Là aussi, plusieurs marques se sont essayées à l’exercice à l’instar de Dolce & Gabbana avec sa capsule Genesi ou encore de la collection Balmain x Barbie qui comporte 3 NFT digitaux exclusifs. 

Article précédent15 plantes et tisanes pour soulager les infections urinaires
Article suivantDormir avec un traversin, les 3 avantages