dégustation de Yerba maté

Les feuilles de yerba maté disposent de propriétés stimulantes, diurétiques et antioxydantes. La boisson faite à l’aide de ces feuilles connaît un réel succès depuis un moment. Elle se consomme notamment en guise d’alternative au thé et au café pour bon nombre de personnes. Toutefois, quelles sont ses origines et quels sont ses bienfaits sur la santé ? Par ailleurs, comment préparer le maté ?

Quelles sont les origines du yerba maté ?

yerba maté

Parmi les boissons chaudes, boire du maté bio séduit de plus en plus de consommateurs. Pour comprendre cet engouement, voici un historique relatant l’origine et l’expansion de cette préparation.

L’origine du yerba maté

L’origine du maté remonte au temps où vivaient les peuples guaranis. Ces derniers habitaient les régions situées de nos jours au nord-est de l’Argentine, au Brésil et au Paraguay. Le nom de la boisson provient de l’arbre qui fait pousser le maté. En l’occurrence, il est issu du mot quechua « mati ».

Selon la légende, les habitants de la forêt amazonienne sont les premiers à avoir cultivé cette plante. Ils sont également les premiers à l’avoir utilisé comme boisson énergisante. L’arbre sur lequel pousse le yerba maté était, pour ces peuples, un cadeau ou une récompense venant des dieux bienveillants. Apparemment, ces derniers leur ont offert cette plante en raison du respect et de l’accueil chaleureux qu’ils ont témoigné aux divinités. À cet effet, le maté est connu sous le nom de « boisson des dieux ».

Il s’agit également d’un élément central du système de médecine de cette civilisation. Le maté est connu pour donner de la force, de la vigueur et de la santé à tous ceux qui le boivent. Ce breuvage sert aussi dans les rituels religieux. Les Guaranis se rassemblaient notamment autour d’un feu pour le partager. Cela permettait de renforcer les liens entre les habitants du village. En effet, ces derniers faisaient passer de main en main les calebasses pour que tout le monde puisse profiter de la boisson. Cette coutume est devenue une tradition chez ce peuple. D’ailleurs, les natifs de la région la perpétuent.

L’expansion de la boisson

En 1609, les jésuites ont recensé le maté [1]. Ils ont alors commencé à développer sa culture et à l’étendre dans les pays voisins de son origine. Il s’agit en particulier de l’Uruguay, du Chili, de la Bolivie, de l’Argentine ainsi que des provinces du sud du Brésil. Cette boisson était ainsi connue sous l’appellation « thé des Jésuites ».

Le yerba maté était également réputé pour avoir quelque chose de sacré aux yeux des Gauchos. Ces derniers veillaient sur les troupeaux de bétail dans la pampa sud-américaine. La boisson est aussi très populaire en Amérique du Sud de nos jours. Il n’est pas rare de rencontrer des gens dans la rue buvant du maté dans leur thermos.

Yerba maté : quels sont les bienfaits santé ?

On prête au yerba maté de nombreux bienfaits sur la santé. Par exemple, il pourrait :

  • agir en guise d’excellent complément nutritionnel,
  • prévenir des maladies,
  • constituer une bonne source d’antioxydants afin de lutter contre la veillesse,
  • réguler le cholestérol et contribuer à améliorer les niveaux de tension artérielle,
  • aider à la digestion,
  • représenter un énergisant naturel,
  • aider à maintenir un poids idéal,
  • servir d’antidépresseur naturel.

La préparation est ainsi particulièrement intéressante pour les sportifs et ceux qui désirent perdre du poids.

Comment préparer le yerba maté ?

préparer le yerba maté

Le maté dispose de plusieurs variantes. Voici comment préparer la boisson de manière traditionnelle et ce qu’il faut faire pour les autres méthodes.

Préparez le maté : la méthode traditionnelle

Pour la méthode traditionnelle, il faut se procurer les accessoires indispensables. Il s’agit de la calebasse, un contenant de maté et de la bombilla, une sorte de paille métallique.

Concernant la préparation, il convient de commencer par verser des feuilles de maté dans la calebasse en remplissant celle-ci au 3/4. Par la suite, couvrir le récipient avec sa main et l’agiter à l’envers. La poudre doit rester dans la main. Incliner ensuite la calebasse pour que toutes les feuilles de maté se retrouvent du même côté. Verser un peu d’eau froide dans le récipient, puis utiliser la bombilla dans la partie basse imprégnée d’eau froide. Aspirer quelques gouttes et recracher le tout.

Enfin, réaliser le même processus avec de l’eau chaude, mais pas bouillante. Après quoi, le maté est prêt pour la dégustation. Il est possible de rajouter de l’eau chaude si nécessaire. Cela permet de pouvoir consommer la boisson tout au long de la journée et de profiter du goût des feuilles et de leurs bienfaits.

Préparez le maté : les variantes

Il existe de nombreuses variantes de cette boisson. En voici deux : le maté tereré et le maté cocido.

Le maté tereré

Cette variante se retrouve principalement au Paraguay. La préparation donne un thé glacé frais et désaltérant. La boisson se consomme notamment à la place de la limonade ou de l’eau en période de forte chaleur.

Pour réaliser cette préparation, il faut commencer par mettre environ quatre cuillères de maté dans un litre d’eau. Ensuite, faire infuser le tout jusqu’à huit minutes avant de filtrer. Laisser la boisson refroidir, puis ajouter du jus citronné, de la citronnelle ou du miel afin de lui donner un goût agréable.

Le maté cocido

Le terme « maté cocido » est une expression espagnole. Ce procédé implique de concocter le maté comme une infusion, un thé ou une tisane. Il est possible d’utiliser la même technique que celle de la préparation du thé noir ou du thé vert. L’usage de sa théière habituelle et de ses boules à thé est alors tout à fait convenable.

Il faut commencer par doser le maté de la même manière que le thé, selon ses préférences. Utiliser un peu d’eau froide comme dans la méthode traditionnelle, puis ajouter de l’eau chaude. Faire infuser la boisson pendant environ cinq minutes avant de la laisser refroidir et de la déguster.

Préparez le maté en utilisant les mélanges

Certaines personnes n’apprécient pas le goût amer du maté. Ainsi, il faut savoir qu’il est possible de s’en servir en tant que base pour des préparations avec d’autres arômes et d’autres plantes. Comme mentionné précédemment, vous pouvez ajouter du citron ou du miel à la boisson pour varier les plaisirs. Pour les plus audacieux, le café constitue également une option. Certaines personnes préfèrent aussi utiliser du gingembre, de la menthe, de la réglisse ou du rooibos.

Source :

[1] https://www.mate1000w.com/pages/lorigine-du-yerba-mate

Article précédent7 idées d’activité pour un EVJF à Lyon
Article suivantComment avoir une belle poitrine après 50 ans ?