rides peau vieillissement et cigarette

En plus d’être reconnue néfaste à la santé, la cigarette se voit régulièrement accusée de méfaits sur le plan de la beauté. Fumer aurait entre autres un impact sur l’aspect de la peau, accélérant l’apparition de rides. Vieillissement prématuré de la peau et cigarette : mythe ou réalité ? Qu’en est-il réellement ? Le point.

Tabac : quel impact sur la peau d’un fumeur ?

vieillissement de la peau et fumée de cigarette

Il est établi que fumer entraine des effets visibles sur la peau. C’est que le tabac perturbe doublement les apports en oxygène indispensables pour une peau éclatante de vitalité.

La fumée dégagée par le tabac en combustion est en cause. Elle se dépose à la surface de la peau, sur les pores, les obstruant sensiblement. Elle y laisse par ailleurs un voile terne.

En interne, les substances contenues dans la cigarette entrainent la vasoconstriction des vaisseaux sanguins. La réduction sensible de leurs circonférences se répercute sur la bonne circulation des globules rouges. À la peine, ils ont du mal à apporter l’oxygène aux cellules, plus particulièrement celles des couches supérieures de la peau.

vieillissement de la peau accéléré avec cigarette

Les conséquences esthétiques de la consommation de tabac sont multiples. De nombreux fumeurs relatent un jaunissement des dents, de la peau de leurs doigts au contact de la nicotine. Mais c’est souvent le vieillissement cutané qui est le plus redouté des fumeurs, avec l’apparition précoce des rides et des sillons plus marqués.

Arrêter de fumer

La meilleure des solutions reste de ne plus consommer de tabac. Arrêter de fumer cesse le vieillissement cutané prématuré. Même chez les gros fumeurs et/ou les fumeurs de longue date.

L’aspect esthétique de sa peau, comme sa santé, peuvent être une motivation à arrêter de fumer. Des rares personnes arrivent à arrêter de fumer sans accompagnement. Pour d’autres, un accompagnement est préférable pour vaincre l’addiction au tabac.

Un programme d’aide à l’arrêt du tabac peut être suivi. Des substituts nicotiniques (patchs, gommes à mâcher, pastilles) peuvent être pris en transition.

Éviter le vieillissement prématuré de la peau grâce à la cigarette électronique

e cigarette femme vapote

La cigarette électronique, ou vapoteuse, se porte à la bouche comme toute cigarette, mais elle fonctionne sur batterie et non pas par combustion du tabac (en savoir plus).

Son réservoir se remplit d’une cartouche de e-liquide. Il en existe de différents parfums, interchangeables au gré des envies : arômes fruités, goût de bonbon, CBD… avec ou sans même nicotine.

La batterie de l’e-cigarette chauffe ce liquide, qui passe alors dans l’air aspiré sous forme de micro gouttelettes imperceptibles.

Ne reste que la saveur du produit chargé dans la cigarette électronique, et les gestuelles du fumeur, qui restent inchangées. Mais les atouts santé et beauté diffèrent largement.

L’absence de combustion du tabac n’engendre pas de fumée, ne libère pas de goudron ni de monoxyde de carbone.

Les cellules de la peau ne sont donc pas agressées par un manque d’oxygène, ni en surface, ni dans l’organisme. En substituant totalement la cigarette électronique à une cigarette classique, la peau ne vieillit plus prématurément.

Pour vapoter, il est conseillé de choisir un matériel et des e-liquides de qualité. Leur composition peut influer sur la santé de la peau, et de l’organisme tout entier.

Le vapotage peut parfois entrainer une sensation de gorge sèche. Pour y remédier, il suffit de boire de l’eau en quantité suffisante. C’est aussi un geste beauté profitable à l’élasticité de la peau.

Vieillissement cutané précoce lié au tabac : des effets réversibles

L’accélération du vieillissement de la peau due à la cigarette est réversible. Si les dommages causés par le tabagisme ne peuvent pas être annulés, il est possible pour la peau de retrouver un rythme de vieillissement normal.

Les cellules de la peau se renouvellent régulièrement et peuvent ainsi retrouver un plus bel aspect. À condition toutefois d’agir en ce sens. Plusieurs mesures peuvent être observées par la personne fumeuse.

Faire des soins de la peau

serum rides femme 40 ans

Garder sa peau bien nourrie et hydratée est indispensable pour garder bonne mine quand on est fumeur ou fumeuse et limiter l’impact du tabac sur la peau.

L’alimentation saine et variée y contribue. Mais il est aussi possible d’agir en surface.

Des soins spécifiques, doux et adaptés à la nature de sa peau, ciblant ces besoins en particulier, peuvent être appliqués régulièrement sur l’épiderme.

Les gommages aident aussi la peau à se débarrasser des cellules mortes pour garder son éclat naturel.

Faire du sport

femme 40 ans sportive rides

Le sport contribue à une meilleure oxygénation du corps pendant l’effort. Il peut donc limiter les effets du tabagisme sur l’organisme et la peau.

Il stimule aussi la libération d’endorphines. La sensation de manque entre deux cigarettes diminue, impactant à la baisse la consommation de tabac et ses répercussions sur l’organisme.

Le lien entre vieillissement prématuré de la peau et la cigarette est réalité, et non un mythe. Il existe toutefois des solutions efficaces pour préserver sa peau de ce fléau lié au tabagisme. La cigarette électronique se détache des désagréments de la cigarette classique.

Article précédentMaillot de bain : pourquoi choisir la couleur jaune cet été ?
Article suivantQu’est-ce que le style hippie et comment se l’approprier ?