Tout savoir sur le lycra

tout savoir sur le lycra

Garant de la bonne tenue de nos maillots de bain, chouchou de nos leggings et atout confort de nos jeans, le lycra est un tissu qu’on retrouve dans de très nombreux vêtements et sous-vêtements du quotidien. On vous propose d’en apprendre un peu plus sur cette fibre synthétique : fabrication, histoire, couture, entretien… On vous dit tout sur le lycra !

Procédé de fabrication, production, environnement… Qu’est-ce que c’est le lycra ?

Commençons par faire un point rapide sur le lycra : qu’est-ce que c’est, d’où ça vient, comment c’est fabriqué… On y verra plus clair pour la suite !

Le lycra, une fibre synthétique révolutionnaire

Si l’on entend aussi souvent parler du lycra, c’est surtout parce que c’est une fibre extraordinairement extensible. Elle peut en effet être étirée jusqu’à 600%, et toujours retrouver sa forme d’origine, c’est une véritable prouesse. Mais ce n’est pas la seule ! Le lycra est aussi un tissu qui absorbe bien l’humidité, qui se teint facilement, qui résiste aux bactéries et qui n’est que peu sensible à la chaleur et aux rayons du soleil. Du coup, ça découverte a fait l’effet d’une petite bombe dans l’industrie textile, on y vient.

tout savoir sur le lycra

Comment est fabriqué le lycra ?

Concernant le procédé de fabrication du lycra, on ne vous donnera ici que les grandes lignes. Nous avons en effet récemment publié un article détaillé sur le spandex, qui est en fait la même chose que lycra. Pour information, les termes « spandex » et « élasthanne » sont les termes génériques pour désigner ce fameux tissu élastique, alors que le mot « lycra » est un nom commercial de l’élasthanne. Mais revenons à nos moutons : le lycra est issu à 100 % de composés chimiques fabriqués en laboratoire, et contient toujours au moins 85 % de polyuréthane. La très grande majorité de la production de lycra se fait selon la méthode du filage en solution sèche, qui met en jeu plusieurs réactions chimiques, et à la fin, Paf, ça fait du lycra.

tout savoir sur le lycra

Quel impact environnemental pour le lycra ?

Bien que le lycra soit une fibre formidable et vraiment très pratique, elle n’est malheureusement pas une fibre écologique, c’est même plutôt le contraire. Inutile de vous dire que les matériaux entièrement fabriqués en laboratoire, comme c’est le cas du lycra, sont très polluants. De plus, son composé principal est le polyuréthane, un polymère, qui rejette des milliers de microparticules de plastique à chaque lavage, qui se retrouvent ensuite dans les océans. Le lycra n’est pas biodégradable non plus. Seul petit bon point green du lycra : il se lave à froid, c’est toujours ça.

L’histoire du lycra

On doit le développement du lycra à la société DuPont Corporation, qui commercialise cette fibre pour la première fois dans les années 50. Il s’agit d’une firme américaine fondée en 1802 par Euléthère Irénée du Pont de Noumours, et qui, au départ, fabriquait de la poudre à canon. Petit à petit, DuPont réoriente sa production et devient l’un des plus grands groupes de chimie du monde. On leur doit aussi la découverte du Néoprène, du Kevlar, du Téflon et du Nylon.

tout savoir sur le lycra

Bien que DuPont ait inventé tout un tas de nouveautés au cours du XXe siècle, ils ne sont pas à l’origine de la découverte du polyuréthane, le composé principal du lycra, rappelons-le. L’histoire du polyuréthane est un peu plus mouvementée. C’est Otto Bayer, un chimiste allemand qui découvre ce polymère dans les années 30 en Allemagne. A cette époque, il travaille pour IG Farben, et cherchait une alternative au caoutchouc. La politique de dénazification faisant suite à la Seconde Guerre mondiale conduit IG Farben au démantèlement, pour cause de soutien financier au gouvernement nazi et d’emploi de prisonniers de guerre, et le polyuréthane est exporté un peu partout dans le monde. C’est ainsi que ce polymère à la base du lycra arrive aux Etats-Unis, et qu’un scientifique de DuPont Corporation, Joseph C. Shivers, parvient à créer cette nouvelle fibre synthétique.

Utilisation du lycra

A l’origine, le lycra était exclusivement réservé aux vêtements de sport : natation, cyclisme, danse, course à pieds, gymnastique… Mais son utilisation s’est démocratisée ces dernières années et on en retrouve aujourd’hui dans de très nombreux vêtements du quotidien. Il faut savoir que le lycra n’est jamais utilisé seul dans un tissu, il représente généralement entre 2 et 15 % de la composition d’une étoffe. En fonction de la quantité de lycra utilisée, le vêtement confectionné sera plus ou moins élastique et plus ou moins près du corps. On le retrouve souvent dans les maillots de bain et dans la lingerie, auxquels il apporte beaucoup de confort et une meilleure tenue.

tout savoir sur le lycra

Comment coudre le lycra ?

Avant même de vous lancer dans la couture d’un tissu contenant du lycra, assurez-vous que votre patron est bien adapté. Il faut en effet prendre en compte l’élasticité de la fibre pour déduire les mesures du patron, celui-ci doit donc être plus petit que pour un tissu classique.

Une fois ces vérifications faites, vous pouvez passer au découpage du lycra. Pour cela, privilégiez les épingles extra-fines, qui n’abîmeront pas le tissage serré du lycra, et, si possible, un cutter rotatif pour éviter les déplacements de tissu.

Concernant la couture du lycra à proprement parler, utilisez le point stretch de votre machine à coudre, ou bien le point zig-zag. Les deux fonctionnent bien pour les tissus élastiques tels que le lycra. Dans l’idéal, essayez d’utiliser des aiguilles spécifiquement conçues pour les tissus stretch, avec une pointe ronde qui n’abîme pas les mailles. Enfin, faites vos ourlets au point zig-zag, plus ou moins serré en fonction de ce que vous souhaitez obtenir.

Comment s’entretient le lycra ?

Le lycra n’est pas particulièrement difficile à entretenir. Si votre vêtement ne contient que très peu d’élasthanne, contentez-vous de suivre les instructions sur l’étiquette et tout se passera pour le mieux. Si le lycra est plus présent dans le tissu en revanche, veillez à le laver à froid en machine ou à la main, à utiliser un détergeant doux, et à ne pas utiliser d’adoucissant ni de javel. Privilégiez un séchage à l’air libre et évitez le repassage. Vous pouvez tout de même repasser du lycra si besoin, mais à température très basse et sans vapeur.