5 (100%) 1 vote[s]

Le similicuir a de nombreux avantages par rapport au cuir : moins cher, plus facile à entretenir, plus léger et pas d’origine animale… Autant de raisons pour l’adopter ! Voici tout ce que vous devez savoir pour coudre, couper et entretenir des vêtements et accessoires en similicuir.

comment coudre le simili cuir

Définition et composition

Le similicuir, aussi appelé faux-cuir ou skaï, est un tissu très utilisé en couture, que ce soit pour les vêtements, les accessoires, les sacs ou même les bijoux. Le similicuir peut prendre plusieurs formes et couleurs, il offre donc de multiples possibilités pour les passionnés de couture.

Comme son nom l’indique, le similicuir est une matière qui imite le cuir. Toutefois, elle n’est pas d’origine animale 

Le similicuir est fabriqué à partir de matières synthétiques, par exemple le polyuréthane (dérivé du plastique).

C’est pour cette raison que les vêtements en similicuir peuvent avoir des propriétés que n’a pas le cuir, comme l’élasticité, les couleurs et motifs variés, ou une odeur neutre.

On distingue le similicuir du cuir car la première possède une face tissée et une face enduite.

simili cuir definitionSi le similicuir est moins résistant que le cuir, il a l’avantage d’être beaucoup moins coûteux. C’est également une bonne alternative pour ceux qui refusent de porter des vêtements d’origine animale.

Comment bien coudre du simili cuir

Pour coudre du similicuir, il vous faudra équiper votre machine à coudre en conséquence. La couture du similicuir possède plusieurs particularités, notamment le fait que le similicuir ne s’effiloche pas, vous ne serez donc pas obligé de faire un ourlet.

Bien couper du simili cuir

Pour bien couper du simili cuir, nous vous conseillons de commencer par reproduire le patron de couture avec un stylo de type « Frixion » de Pilot ou avec une craie tailleur. Vous pourrez ensuite déposer votre tissu à plat sur une planche de découpe, puis découper votre morceau de simili cuir à l’aide d’un cutter rotatif. Ce type de cutter vous permettra d’obtenir des bords bien nets, notamment sur les longues pièces droites. Toutefois, si vous n’avez pas de cutter circulaire, vous pouvez tout aussi bien utiliser une paire de ciseaux de couture.

Vous pouvez couper votre similicuir en simple ou en double épaisseur en fonction de la souplesse et de l’épaisseur de votre pièce de tissu. Pour couper en simple épaisseur, il vous suffira de déplier le tissu, de bien l’aplatir, et de retourner votre patron en miroir au moment de la deuxième découpe, ou directement de fabriquer un patron double (en symétrique).

Equiper sa machine à coudre pour du simili cuir

Le matériel nécessaire pour bien coudre du similicuir est le suivant :

  • Une aiguille spéciale jean en 90 ou 100 (à adapter en fonction de l’épaisseur de votre tissu), ou aiguille cuir ; voire une aiguille pour tissus extensibles si votre pièce de similicuir est très fine et élastique ;
  • Du fil polyester (plus résistant que le coton) ;
  • Des pinces (pinces pour tissu type Prodige de Clover ou même simple pinces à linge) ou trombones, qui vont moins marquer votre tissu que les épingles de couturière ;
  • De la colle temporaire en spray pour tenir vos pièces pendant la couture sans laisser de traces.

Le point sur votre machine est le point droit.

Concernant la longueur de point, il faudra prévoir une longueur de 2,5 mm à 3 mm pour la couture d’assemblage et  3,5 mm à 4,5 mm pour les surpiqûres.

Vous aurez également besoin d’un pied presseur Téflon. Cet accessoire vous permettra de maintenir votre tissu et qu’il ne glisse pas sous l’effet du mouvement de la machine à coudre, pour un résultat plus net et précis. A défaut, vous pouvez toujours utiliser du ruban adhésif invisible ou masking tape (dont vous recouvrirez votre pied de machine à coudre) ou acheter un pied à double-entraînement, qui coûte moins cher.

Peut-on repasser du simili cuir ?

Il est possible de repasser du similicuir, mais attention, sous certaines conditions. En effet, il faut garder en tête que le similicuir est une matière synthétique à base de plastique : elle risque donc de fondre, du moins en partie, sous l’effet de la chaleur du fer à repasser et vous abimer la semelle de fer à repasser.

Pour éviter que cela se produise, vous devez repasser le similicuir sur l’envers, c’est-à-dire la partie non plastifiée, et le protéger avec un chiffon, torchon ou linge en coton sec. Veillez également à régler votre fer sur le mode « synthétique » et sans vapeur.

Le mieux, pour ne pas faire de bêtises, est de tester d’abord sur une chute de similicuir, car la réaction du tissu au fer peut énormément varier en fonction de l’épaisseur, de la composition, etc.

Après avoir repassé, vous pouvez poser un objet plat et lourd (comme un ou plusieurs livres) sur le similicuir encore tiède, pendant 1 minutes : cela aidera le similicuir à prendre le pli.

Conseils d’entretien du simili cuir

Le similicuir a l’avantage d’être très facile à nettoyer et entretenir. Pour faire partir une tâche, il est possible de passer une éponge ou chiffon en microfibres imbibé d’eau savonneuse ou même de le laver en machine à basse température. Attention cependant, le lavage à sec est formellement déconseillé pour ne pas détériorer votre tissu, et il faudra également éviter de frotter, ce qui risquerait d’abimer le film plastique qui protège la couleur et la brillance du tissu.

Pour l’entretien du similicuir, veillez à nettoyer régulièrement les poussières et autres saletés. A noter que contrairement au cuir, le similicuir ne pourra pas se craqueler au cours du temps par manque d’entretien. Une fois tous les trimestres suffira si vous avez bien pris soin de l’imperméabiliser (à ajuster en fonction des pièces : un vêtement en similicuir blanc aura davantage besoin d’être lavé qu’un sac en similicuir marron par exemple).