rééquilibrage alimentaire

L’alimentation contemporaine, essentiellement faite de repas riches en glucides et en matières grasses, s’avère inadaptée, notamment pour le mode de vie sédentaire moderne. C’est là qu’intervient la notion de rééquilibrage alimentaire dont le principe est de faire coïncider ce que nous mangeons avec les besoins de l’organisme. En quoi cela peut-il bien consister ?

Quels sont les avantages du rééquilibrage alimentaire ?

Apprendre à manger de façon saine et équilibrée afin de répondre aux exigences de votre métabolisme, et de votre activité quotidienne, voilà l’objectif du rééquilibrage alimentaire. Il permet d’acquérir les bonnes habitudes alimentaires et d’hygiène de vie qui sont en adéquation avec nos besoins nutritionnels. Il n’y a ici aucun aliment à exclure ni aucune consigne stricte à suivre.

Loin des régimes alimentaires restrictifs traditionnels, le rééquilibrage alimentaire permet d’ajuster judicieusement le contenu de nos assiettes. Les nutriments en excès sont diminués tandis que les carences, elles, sont corrigées. Vous ne ressentirez donc pas cette sensation oppressante de manque liée à un régime drastique. Lors du rééquilibrage, la prise de repas continue est un plaisir et n’est pas ressentie comme un fardeau.

Les résultats positifs sur votre masse pondérale sont tout aussi remarquables. Que vous visiez la prise ou la perte de poids, vos objectifs seront atteints. En effet, pendant un régime classique, les changements pondéraux apportés sont temporaires. Vous regagnez les kilos perdus par exemple après l’arrêt dudit régime : c’est l’effet rebond (effet yoyo).

Cet inconvénient vous est épargné lors d’un rééquilibrage alimentaire. Vous savourez vos repas sans frustration, et les résultats obtenus par ce processus sont prévus pour durer dans le temps.

Comment procéder pour rééquilibrer son alimentation ?

rééquilibrer son alimentation

Retenez bien que le rééquilibrage de votre alimentation est un processus à établir sur le long terme. Le but ultime est de remplacer les mauvaises habitudes alimentaires par d’autres, pérennes et positives pour vous. On comprend donc aisément que réaliser un rééquilibrage alimentaire passe, en premier lieu, par l’identification des comportements nocifs.

Ensuite vient la phase de désapprentissage. De ce fait, il sera privilégié l’adoption d’un nouveau réflexe alimentaire bénéfique chaque semaine.

Dans la routine de tous les jours, il faudra respecter la prise des trois repas par jour et éviter le plus possible le grignotage. Le sucre et les boissons sucrées doivent être délaissés au profit d’équivalents plus sains comme le miel ou les fruits. Les repas prêts-à-manger et transformés industriellement doivent être réduits au maximum. Privilégiez des plats sains, cuisinés maison.

En ce qui concerne la composition de vos repas, un accent particulier devra être mis sur les céréales complètes, les fruits et les légumes. Il faudra opter pour des produits de saison qui sont plus accessibles et moins coûteux. Ne pas oublier la consommation d’une quantité suffisante d’eau. Lors des repas, mangez dans le calme, tout en prenant le temps de bien mâcher chaque bouchée.

Les meilleurs aliments à inclure dans votre rééquilibrage alimentaire

aliments pour un rééquilibrage alimentaire

Un repas équilibré doit contenir tous les nutriments dans des proportions adaptées pour chacun d’eux selon votre profil. Ces quantités doivent être suffisantes pour combler les apports journaliers recommandés. Dans vos plats, nous vous recommandons fortement d’intégrer les aliments ci-après.

Les fibres alimentaires

Elles se retrouvent dans les fruits et légumes ainsi que les féculents. Ce sont des régulateurs du transit. Elles ralentissent la vidange gastrique et favorisent le développement de la flore intestinale. Les fibres sont indispensables à tout processus de rééquilibrage alimentaire.

Les acides gras essentiels

Il s’agit d’acides gras polyinsaturés que l’organisme ne peut en aucun cas synthétiser. Vous en trouverez dans les matières grasses d’origine animale comme végétale : graisse d’oie ou de canard, poisson gras, huile de colza, huile de lin, oléagineux (olives, noix de coco, avocat), noisettes, noix, amandes et cacahuètes.

Les vitamines, antioxydants et sels minéraux

Ces micronutriments ne fournissent aucune énergie à l’organisme, mais sont incontournables pour son métabolisme normal. Ils sont présents dans tous les aliments consommés au quotidien en quantités variables. C’est la raison pour laquelle il faut diversifier les aliments que vous mettez dans votre assiette. Ces éléments sont indispensables notamment pour avoir de beaux cheveux et une belle peau!

Les protéines et acides aminés

Ce sont les molécules qui constituent la charpente musculaire. D’origine végétale (légumineuses et céréales) ou animale (poisson, viande, œuf, lait), leur consommation en quantité raisonnable est nécessaire pour maintenir une masse musculaire stable dans le temps.

Les glucides

De mauvaise réputation, les glucides sont pourtant indispensables pour l’organisme. Ce sont les substrats indispensables pour le métabolisme, notamment du cerveau. Il faut préférer les glucides complexes comme dans les féculents (lentilles, pois chiches, riz, pâtes).

Exemple de plan de repas pour une alimentation équilibrée

Avoir un plan général standard pour la constitution des assiettes est un atout pour développer des réflexes stables dans le temps. Le plan ci-après est donné à titre indicatif pour un adulte en bonne santé.

Petit déjeuner :

  • deux tranches de pain complet avec du beurre ou un bol de céréales complètes,
  • une portion de fruits de saison frais,
  • une boisson chaude (thé, infusion).

Déjeuner :

  • une portion de légumes (moitié de l’assiette),
  • une portion de féculents (quart de l’assiette),
  • une portion de protéines animales ou végétales (quart de l’assiette).

Collation (en cas de fringale) : 1 fruit de saison + 1 boisson chaude (infusion, thé).

Dîner :

  • une portion de légumes (moitié de l’assiette),
  • une portion de féculents (quart de l’assiette),
  • une portion de protéines végétales ou animales (quart de l’assiette).

Les aliments entrant dans la composition de chaque repas seront choisis par vos propres soins en fonction de vos goûts.

Des conseils pour rester sur la bonne voie avec votre nouveau régime alimentaire

La nouvelle routine alimentaire mise en place lors du rééquilibrage doit se maintenir le plus longtemps possible dans le temps afin de toujours dynamiser votre organisme. Pour cela, il convient de respecter les quelques règles suivantes.

  • Écoutez votre corps

Savoir exactement lorsque la sensation réelle de faim s’installe et lorsque l’estomac est plein. Le repas doit être arrêté à ce moment-là même si l’assiette est encore pleine.

  • Ne vous privez pas

Aucun type d’aliments n’est proscrit. C’est une question de quantité ou portion à respecter.

  • Pratiquez une activité physique : course à pied, marche, natation.

Consultez un spécialiste : il vous fera gagner en temps et en énergie.

Le rééquilibrage alimentaire présente des avantages certains pour qui le met en place efficacement. Il est donc judicieux de bien suivre les règles qu’il impose afin d’en tirer le maximum de profit.

Article précédentComprendre le Cube de Métatron en 6 points
Article suivantL’huile de moringa : vertus et utilisations