Huile de coco et cheveux secs

L’huile de coco est devenue un produit incontournable de notre quotidien. Souvent utilisée dans les recettes de cuisine, elle remplace d’autres huiles pour prévenir les accidents cardio-vasculaires et les problèmes de cholestérol. On la retrouve aussi dans des tutoriels DIY pour les soins dentaires, cutanés et également capillaires. Vous avez les cheveux secs, abîmés ou cassés et on vous a plusieurs fois conseillée de faire entrer ce produit dans votre salle de bain. Qu’en est-il vraiment de cette huile ? Comment devez-vous l’utiliser pour prendre soin de votre chevelure ?

Qu’est-ce que l’huile de coco ?

Quand Marco Polo l’a découverte pendant l’un de ses voyages commerciaux, il a été impressionné par la blancheur de sa chair et son doux goût sucré, si bien qu’il lui a donné le nom de “noix de pharaon”. Rien à voir au départ avec l’Égypte puisque le coco pousse originellement en Asie du Sud et en Polynésie où il est employé depuis des millénaires dans l’alimentation, mais aussi pour la cosmétique.

Cette huile est obtenue en pressant la chair du fruit. Sa texture épaisse est sensible aux changements de température et réagit significative au froid. En effet, elle commence à figer à une température inférieure à 25° C et en hiver, il est conseillé de passer le contenant sous l’eau chaude pour la fluidifier avant application. L’huile de coco n’a plus a prouvé ses vertus beauté et nos cheveux en raffole notamment s’ils ont tendances à être secs.

Pourquoi utiliser l’huile de coco sur cheveux secs ?

huile de coco

Souvent recommandée dans les soins pour cheveux secs, ce produit a de nombreuses vertus pour ce type de chevelure.

Quels sont les bienfaits ?

L’huile de coco est particulièrement riche en acide laurique qui la compose à 50 %. L’acide laurique permet de réparer la fibre capillaire, de nourrir le cheveu en profondeur et de déposer à sa surface une fine couche protectrice. Ainsi, l’huile est restructurante, mais également sert de bouclier aux agressions extérieures (soleil ; pollution ; froid).

De plus, elle contient de la vitamine E essentiel à la bonne santé des cheveux. Il s’agit d’un antioxydant efficace qui favorise la pousse. Après son utilisation, les cheveux sont doux, brillants et soyeux.

Elle est aussi idéale pour les cheveux frisés et crépus comme le propose Aumyana. En plus de nourrir ce type de cheveux à tendance sèche, elle évite que la fibre capillaire se contracte après le shampoing. Grâce à elle, vous portez des boucles bien dessinées, souples et faciles à coiffer.

Si vous avez des problèmes de pellicules, l’huile de coco possède une légère astringence qui permet de les traiter. Ses propriétés antifongique et antiparasitaire ont par ailleurs été prouvées. Elle prévient ainsi l’apparition de poux ou de lentes.

Quand faut-il éviter de l’utiliser ?

Si votre cuir chevelu présente des irritations, il faut éviter l’huile de coco. En effet, comme elle est astringente, elle risquerait d’accentuer les démangeaisons et d’aggraver la situation.

L’huile de coco est aussi très hydratante et peut donner un effet graisseux à votre chevelure. Nous vous conseillons de ne pas l’utiliser avant de sortir pour ne pas avoir de surprise désagréable.

Comment utiliser l’huile de coco en soin capillaire ?

utiliser l’huile de coco en soin capillaire

Maintenant que vous connaissez tout ce que le coco peut apporter à votre routine de soins capillaires, nous vous indiquons comment l’utiliser convenablement.

Quel produit choisir ?

Dans les commerces, vous trouverez à des prix tout à fait abordables les bocaux d’huile de coco. Pour l’usage culinaire, il est préférable d’opter pour un produit raffiné et désodorisé afin d’éviter d’avoir un goût et une odeur trop prononcés dans les plats. Pour la cosmétique, il est plus judicieux de choisir une huile vierge non raffinée. En effet, il est important qu’elle soit 100 % naturelle pour être parfaitement efficace. Pensez aussi à sélectionner une huile de coco biologique pour encore plus de précaution.

L’huile seule sert à faire des bains d’huile ou des masques capillaires avant le shampoing. Après une application généreuse de la racine à la pointe, il est bien de laisser poser le soin. Vous pouvez le faire en enroulant votre chevelure dans une serviette chaude et humide. Pour les cheveux les plus secs, vous pouvez laisser le soin toute la nuit avant le rinçage.

Pour ceux qui craindraient d’employer de l’huile brute, sachez qu’il existe de plus en plus de gammes de produits (shampoing, masque, après-shampoing, démêlant, huile sèche) contenant de l’huile de coco. Vous pouvez ainsi être rassurée sur la quantité appliquée.

À quelle fréquence utiliser mon soin ?

  • Pour les cheveux les plus secs, l’huile de coco pure peut être mise sous forme de masque toutes les semaines.
  • Pour les cheveux ayant besoin d’une hydratation moins importante, il est mieux de faire un soin profond au coco deux fois par mois.
  • Les produits contenant de l’huile de coco à moindre dose peuvent quant à eux être utilisés au quotidien ce qui en fait une des meilleures huiles végétales pour les cheveux. Ils sont étudiés pour que votre chevelure ne puisse pas être trop graissée. Le mélange est un savant équilibre qui prend seulement le meilleur de chaque composant.

Article précédentComment utiliser la poudre d’amla en cosmétique ? 
Article suivantQuelles sandales à talons porter cet été ?