5.0
04

Des tissus, il en existe de multiples sortes, chacun avec des caractéristiques qui lui sont propres. Certains sont extensibles quand d’autres sont au contraire très rigides, et d’autres encore sont mous et fluides, opaques ou transparents, imperméables ou non, légers ou lourds… Comment connaître leurs propriétés et leurs spécificités pour faire le bon choix ? Voici un dictionnaire des tissus pour bien démarrer dans vos projets de créations de couture. 

Les matières naturelles

Les matières naturelles sont issues de la nature et n’ont subit aucun dérivé (à contrario des matières artificielles ou matières synthétiques). Elles sont bien entendu les plus appréciées et recherchées de par leur grande qualité et confort sur la peau.

tissus en coton

La soie

Elle nous est fournie par les vers à soie. La soie est réputée pour sa douceur, sa finesse, sa fluidité et son aspect satiné. C’est un tissu délicat à travailler, et son entretien demande une attention particulière.

La laine

Elle est issue de la fourrure des moutons. La laine peut être bouillie, feutrée ou tissée, mais on la trouve le plus souvent tricotée. Elle est connue pour tenir bien chaud, car elle possède des propriétés d’isolant thermique, et se prête donc à la confection de vêtements d’hiver ou encore de couvertures et plaids. Elle se nettoie de préférence à la main ou à froid avec un savon doux, s’essore sans la tordre, et sèche à plat. Mon astuce : la laine bouillie ne s’effiloche pas, vous pouvez donc vous passer d’un ourlet ou de surfilage.

Le cachemire

Il doit son nom à l’origine de la chèvre qui donne sa laine pour sa fabrication. Pour information, le Cachemire est une province montagneuse d’Asie. Le cachemire est reconnu comme un tissu noble, très doux et chaud. Pour son entretien, il faudra utiliser les mêmes précautions qu’avec la laine.

Le lin

La plante fournit des tiges desquelles les fibres sont extraites avant d’être tissées. Ce tissu, comme toutes les fibres naturelles, a des propriétés respirantes. Il agit comme un régulateur thermique, procurant chaleur en hiver et légèreté en été. Le lin est commercialisé en plusieurs épaisseurs, ce qui vous permettra de trouver le tissu idéal à votre projet : pantalons, robes, jupes, hauts…tout est permis. Je vous invite à prendre la précaution de cranter ou de surfiler vos coutures, car le lin s’effiloche.

Le bambou

Issu de la plante, ses fibres, douces et absorbantes, donnent du velours ou de l’éponge, selon le tissage appliqué. Il est facile à coudre et à entretenir. Il sert d’ailleurs beaucoup pour les couches lavables des bébés. Je précise tout de même que la fabrication de ce tissu n’est pas aussi écologique qu’on pourrait le penser au premier abord. De nombreux bains de produits chimiques servent tout au long de la transformation des fibres.

Le chanvre

Il est lui aussi issu d’une plante. Facile à coudre, ce tissu ressemble beaucoup à celui du lin, mais il est plus rigide. Il est très solide et résistant, mais prenez en compte qu’il rétrécie au lavage, jusqu’à 15%.

Les diverses formes du coton

Le coton est l’une des matières les plus utilisées dans le secteur de la confection. Il est facile à coudre, se déforme peu en machine, passe au sèche-linge et ses propriétés anti-transpirantes en font un tissu très agréable à porter. Il existe plusieurs sortes de cotons, plus ou moins épais et rigides selon leurs méthodes de fabrication :

lexique des tissus

La popeline

Il s’agit d’un tissu de grande qualité. Son tissage est plus serré que celui de la cotonnade ou voile de coton. Visuellement, la popeline est brillante, presque satinée. Elle aussi est simple à coudre et présente un entretien facile. Elle est notamment utilisée pour apposer des transferts et sert dans la confection de chemisier. On parle aussi de popeline « craquante » pour sa main.

La cotonnade

C’est le tissu de coton le plus basique. Il s’agit d’un tissu léger, qui reste toutefois opaque si son poids est assez haut. La cotonnade peut être unie ou imprimée. Ce type de coton est peu extensible, et il présente l’avantage d’être facile à coudre, notamment pour des patrons de vêtement pour enfants.

Le voile de coton

Ce tissu doit son nom de « voile » à sa finesse, qui le rend presque transparent. Il s’utilise plutôt pour doubler un autre tissu. Sur cette photo, nous l’avons posé sur un chandelier pour que vous puissiez apprécier sa texture fine.

Le piqué de coton

Celui-ci présente un léger relief à sa surface. Il a la particularité d’avoir de très fines rainures dans son tissage. Il se destine au linge de lit et au tissu d’ameublement, comme des housses de coussins par exemple.

La flanelle

C’est un tissu d’une très grande douceur. On le retrouve beaucoup dans les vêtements de nuit, mais aussi dans des accessoires pour enfants. Il n’est pas très facile à travailler, car il a tendance à beaucoup s’effilocher. Je vous conseille donc de surfilez ou de cranter vos marges de couture quand vous le travaillez.

La batiste

Ce coton est d’une finesse incroyable. Il est très élégant, translucide, mais aussi très fragile. Il peut permettre la création d’étoles d’été très raffinées.

La cretonne

Elle se destine plutôt à la confection de linge de maison, comme des draps ou des rideaux. Ce tissu en coton est assez épais et plutôt rigide.

Le jersey de coton

On le classe aussi parmi les tissus, cependant il n’est pas tissé mais tricoté (c’est de la maille et non du chaine et trame). Il est fait à partir de mailles entrelacées. C’est le tissu le plus usité dans le domaine de la confection. T-shirt, jupes, robes, collants, vêtements stretch, ou même doublure, il se prête à toutes les créations. Il est très confortable et s’associe bien avec d’autres matières, comme l’élasthanne par exemple qui lui apporte ses propriétés élastiques.

Le coton bouclette

Ce tissu est très doux et élastique. Fort de ces propriétés, il a été très largement utilisé dans les années 70 pour la confection des vêtements pour bébé, plus particulièrement les pyjamas et les chaussettes. Il est également parfait pour la fabrication de bavoirs.

Le tissu éponge

Il présente des capacités absorbantes. Il sert à la création des serviettes de bain et autres peignoirs. Il peut être distingué de l’éponge pour bébé au visuel grâce à ces bouclettes plus longues, et au toucher car il est beaucoup moins extensible.

Le velours côtelé ou velours milleraies

Il s’agit d’un tissu 100% coton, qui se prête bien à la confection de vêtements chauds, pour l’hiver. Il est assez rigide mais reste fluide et porte de fines rainures. A noter qu’il existe aussi du velours grosses côtes, qui s’en différencie par des rainures plus larges.

Le coton enduit

C’est un coton basique qui est imperméabilisé. Je vous recommande son utilisation pour confectionner des accessoires en contact avec de l’eau ou l’humidité, comme des sacs, des trousses de toilette, des nappes… La couche imperméable disparaît au fil des lavages. Pour prolonger son effet, je vous déconseille de le laver à haute température et de le passer au sèche-linge.

Les broderies anglaises

Ce sont des broderies très élégantes, créées à la machine à coudre en laissant des espaces vides, tels des petits trous, à intervalles réguliers. Cousues sur un petit haut ou un jupon de robe, les broderies anglaises apportent une finition très distinguée.

Le sergé de coton

On parle de tissu mais c’est aussi une armure (nous reviendrons sur ce point dans un prochain article) C’est un tissu épais et robuste, fruit d’un tissage particulier entre les fils de chaîne, horizontaux, et les fils de trame, verticaux. Je vous le conseille pour confectionner des vêtements durables, qui peuvent être malmenés, à l’instar de bleus de travail par exemple.

Le denim

Probablement en avez-vous déjà entendu parler à travers du très célèbre jeans. C’est en effet la toile de jeans par excellence. Assez épais, rigide, il est indémodable et se prête à la fabrication de nombreux vêtements : pantalons, robes, jupes, vestes, salopettes…Le plus souvent bleu, on peut également le trouver chambray. Je vous conseille de le laver sur l’envers pour protéger sa couleur.

Le chambray

Ce tissu allie un fil de chaine coloré (le plus souvent bleu, gris ou noir) et un fil de trame écru ou blanc. J’aime beaucoup le côté « chiné » que cela insuffle au tissu.

Le madras

C’est un tissu à gros carreaux. Le madras est très coloré, dans un mélange de teintes vives.

Les matières artificielles

Elles ont une base naturelle, et sont dérivé des matières comme la soie, le coton etc…. Elles possèdent de grandes propriétés techniques et ont l’avantage d’avoir une base issue de la nature.

viscose modal lyocell

La viscose et le modal

La viscose et le modal sont tous deux conçus à base de cellulose de bois. Faciles à coudre, ces tissus sont souples et ne rétrécissent pas. Ils facilitent donc la prise de mesure pour vos travaux de couture.

La rayonne ou l’acétate de cellulose

A base de cellulose, la rayonne se rapproche de la soie en terme de toucher et de tomber (soyeux et glissant). Elle est surtout utilisée en prêt à porter féminin, notamment pour des créations « floues » (robes, jupes, vestes etc…)

Le lyocell

Commercialisé sous le nom de Tencel, le Lyocell est un tissu en fibres cellulosiques, souple, doux, très apprécié du monde du prêt à porter ces dernières années. Lavage à 60°, c’est un tissu résistant et confortable.

Les tissus synthétiques

Intégralement issus d’un procédé chimique (à contrario des matières artificielles qui ont une base naturelle), les tissus synthétiques sont appréciés pour leur technicité particulière. Elles peuvent néanmoins laisser un sentiment d’inconfort (comme faire beaucoup d’électricité statique ou accentuer la transpiration)

Le polyamide

Grande solidité, haute élasticité, le polyamide est utilisé dans de nombreux travaux de confections.

Le polyester

Entièrement synthétique. Il est un isolant thermique idéal pour les vêtements d’hiver. De plus, il sèche extrêmement vite, car il évacue l’humidité sans s’imbiber.

Il se décline en polaire, basique ou à poils longs, qui est transformée en pulls, vestes, robes de chambre, couvertures ou doublures de vêtements. A noter que ses bords peuvent être laissés crus.

Le minkee

Il est très proche du polaire, mais avec un aspect peluche. Il sert d’ailleurs à la fabrication de doudous et peut présenter des motifs en relief.

Le nicky

Il présente quant à lui un aspect velours satiné. On le trouve essentiellement dans les vêtements d’intérieur et les pyjamas d’enfants.

La suédine

Elle ressemble à s’y méprendre à du cuir retourné. Ce tissu est épais, rigide et doux. Je vous conseille de le laver à 30°C.

L’acrylique, le polyacrylique

Employée seule ou en mélange avec des matières comme la laine, le coton, l’acrylique est très utilisé notamment dans la confection de pulls ou de vestes. Cependant, je recommande de ne pas utiliser des tissus avec une composition 100% acrylique qui aura tendance à boulocher ou faire de l’électricité statique.

Tissus de fête et cérémonie

Si vous recherchez des tissus de fête ou de cérémonie, voici quelques-uns que vous pouvez utiliser :

tafetas

Taffetas et taffetas changeant

Le taffetas est fondé sur une l’armure toile. Les fils impairs et pairs sont alternés au-dessus et au-dessous de la trame par la toile ou taffetas. De plus, l’aspect grenu du tissu est donné par la toile. On parle de taffetas changeant quand deux couleurs sont utilisées pour le tissage, ce qui donne des reflets à la matière, alors « bicolore ».

Crêpe Georgette

Le crêpe Georgette  est reconnaissable à l’aise d’un tissage qui est plus serré. Ce tissu est à la fois souple, léger, un peu transparent avec un grain marqué.

Lorsqu’on parle de mode, le crêpe Georgette  se situe toujours dans la liste. Ce type de tissu est souvent utilisé par les stylistes, car il leur permet de créer des vêtements variés.

Dentelle

La dentelle est connue comme étant un tissu ne contenant ni chaîne, ni trame. Par contre, il est composé par un fil de soie, de nylon, de lin ou des fibres plus riches. Tous ceux-là sont exécutés par les dentelliers, soit avec une machine, soit à la main.

Satin

Lorsqu’il s’agit de tissage, le satin est l’une des trois armures qu’il faut utiliser. Aussi, le mot satin est caractérisé par l’ensemble de textiles confectionné avec ce type de tissage. À noter qu’il ne contient pas de trame.

Organza

La tissue organza est connue comme étant une toile en soie de couleur transparente. Son aspect est brillant, volumineux et résistant. Vous pourrez choisir entre plusieurs couleurs et c’est d’ailleurs ce qui permet d’obtenir un effet irisé.

Organdi

Apprêté et léger, l’organdi est une mousseline de coton. Il se pourrait qu’elle vienne de Kounia-Ourguentch au Turkménistan.

Mousseline

Originaire du Bangladesh, la mousseline est un tissu lâche en coton. Au XVIIè siècle, elle a été introduite en Europe par le Moyen-Orient. C’est avec du fils de coton cardé blancs ou écrus, que la mousseline est créée.

Tissus jacquard

Le tissu jacquard est plutôt un effet de tissage. Si vous utilisez celui-ci, vous pourrez distinguer que les motifs sont tissés sur le tissu et non imprimés. L’entrecroisement de fils qui se situent dans la chaîne ainsi que ceux dans la trame permet d’obtenir ce tissu. Grâce à cela, le motif obtenu dispose davantage de relief et de noblesse.

Tulle

Étant un tissu transparent et vaporeux, le tulle est obtenu par les mailles de fins fils de coton, de laine, des fibres synthétiques, de lin ou de soie.

Tissus spécifiques Automne Hiver

Pour les tissus automne hiver, voici quelques exemples :

cuir

Laine bouillie

Lorsque vous passez un tricot de laine pure dans in foulonnage, vous obtenez de la laine bouillie. Pour laver le tissu, il est conseillé d’employer du savon naturel. En ce qui concerne le chauffage, il vaut mieux appliquer des températures variables.

Cuir

C’est avec la peau d’un animal que le cuir est fabriqué. Il est surtout employé pour la décoration ainsi que l’habillement. La peau des animaux utilisés est celle des bœufs, des porcs…

Suédine

Un tissu doux au toucher est obtenu grâce à l’effet de suédine ou peau de pêche. La tissue suédine est très facile à employer et peut se coudre aisément. Il est aussi possible d’appeler celui-ci, suède ou daim.

Néoprène – Scuba

Le tissu néoprène ou communément Scuba est une matière moderne qui vous donne l’occasion de fabriquer divers vêtements, comme des manteaux, des robes, des combinaisons, des jupes, des vestes, des accessoires de décoration ou de mode, etc. Il est très doux et est réputé pour son élasticité.

Macramé

Le macramé est un tissu qui vous permettra de créer divers accessoires plats ou volumineux, tels que des nœuds, un collier, des porte-pots, portes rideaux ou des sculptures.

Fausse fourrure

Connue aussi sous le nom de fourrure synthétique ou textile, la fausse fourrure est un matériau très utilisé par les créateurs de fursuits (costumes en forme d’animal). Elle est composée par des fibres synthétiques et est créée à partir de pétrole.