La chemise décortiquée : cols et pieds de cols

Par Clem-Oiseau le 24 mai 2017 dans Techniques

Le montage d'un col avec pied de col est une technique accessible, surtout s'il l'on suit un patron bien fait, qui comporte des repères précis et des instructions détaillées. Mais même si le résultat est satisfaisant, il reste toujours de la place pour améliorer les finitions !

Le col est le point de focus d'une chemise. C'est principalement grâce à lui que le vêtement en question gagne le titre de "chemise", d'ailleurs. Grand classique, le col avec pied de col n'est pas réservé aux chemises d'hommes et peut se décliner en toutes sortes de formes. 

 Quelques cols remarquables de la galerie : Melilot par Madebycelinette - Archer par le coussin du singe - Blaire shirt par Klervie

 

Un peu d'anatomie

Le col simple comporte seulement une pièce (le col) coupée deux fois dans le tissu. Il est assemblé directement sur l'ouverture de la chemise.

On causera ici du col avec pied de col séparé, qu'on trouve sur les chemises d'hommes (indispensable pour le port de la cravate !) ainsi que sur nombre de chemisiers féminins ou autres robes-chemises. Le patron comporte deux pièces (col + pied de col) à découper chacune deux fois dans le tissu pour obtenir une paire de cols et une paire de pieds de col. 

 Col et pied de col du patron de la robe Cami de Pauline Alice, à couper chacun deux fois dans la pliure du tissu.

 

Entoiler : Le dessus, le dessous, les marges ?

La plupart des patrons conseillent d'entoiler uniquement l'envers d'un col et d'un pied de col, et non chaque pièce. Si le tissu est très fin ou pour s'assurer que le col est bien rigide, il est tout de même possible d'entoiler les deux pieds de cols et les deux cols.

Si l'on veut entoiler seulement une paire de pièces, est-ce qu'on entoile les pièces du dessus (qui seront les plus visibles lorsque le vêtement est porté) ou les pièces du dessous (qui seront cachées lorsque le vêtement est porté) ? D'après mes recherches, les avis sont partagés :

Afin d'éviter les épaisseurs disgracieuses, c'est une bonne idée de couper les marges de couture de l'entoilage thermocollant avant de le poser. Veillez tout de même à piquer sur le bord de l'entoilage, en prenant celui-ci dans la couture, lors de l'assemblage du dessus et du dessous du col.

 Mon tissu est fin, l'entoilage assez fluide et je veux un col plutôt rigide : j'ai donc entoilé mes deux pieds de col. Pour ne pas avoir trop d'épaisseurs à gérer lors de la couture, j'ai dessiné puis coupé les marges sur l'entoilage avant de le repasser sur l'envers des pieds de col.

Enfin, peu importe les parties que vous décidez d'entoiler, utilisez le bon entoilage pour votre tissu - ça permet d'éviter les mauvaises surprises après lavage, comme un entoilage qui fait des cloques ou des plis !

 

Un ordre de montage différent pour les cols avec pieds de col

Dans la plupart des instructions de patrons, l'ordre de montage est le suivant :

  1. Assembler le dessus et le dessous du col
  2. Assembler le col au pied de col, en prenant le col en sandwich entre les pièces du pied de col
  3. Monter le pied de col sur la chemise en piquant un côté à la machine et en cousant l'autre côté à la main à points invisibles (ou en le prenant dans une surpiqûre).

Pour les plus visuelles, c'est parfaitement illustré en photos chez Coupe couture ou avec des schémas chez Style Arc.

La dernière étape est assez délicate : il faut que l'extrémité du pied de col coïncide exactement avec la patte de boutonnage, faute de quoi le rendu sera brouillon.

 Vous les voyez, les 2 petits millimètres de trop qui font que le pied de col dépasse de la patte de boutonnage ? C'est contrariant !

Pour éviter les difficultés dans cette zone critique, on peut essayer un autre ordre de montage, récemment découvert dans les instructions de la chemise Kalle de Closet Case Files.

  1. Il faut toujours commencer par assembler le dessus et le dessous du col
  2. Coudre un des pieds de col à la chemise, endroit contre endroit, en laissant dépasser les marges de couture au niveau de la patte de boutonnage
  3. Assembler le col au pied de col déjà attaché à la chemise
  4. Coudre le dessous du pied de col au dessus du pied de col, en prenant le col dans la couture. Retourner et finir à points invisibles.

Encore une fois, ce sera plus clair et précis en photo, sur le blog de four square walls ou celui de Sewaholic

C'est ainsi plus facile de réussir un angle bien net à l'extrémité du pied de col, là où il rejoint la patte de boutonnage de la chemise. A essayer !

 

Pour aller plus loin :

A propos de l'auteur : Clem-Oiseau

Fan de hiboux, de couleurs et de mignonneries tricotées ou cousues ; elle apporte à la rédaction sa fantaisie et ses envies de tester de nouvelles techniques.

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Caliclo (il y a 1 mois)

Ah le montage du col... toujours un peu stressant. Je suis fan depuis longtemps de la méthode découverte chez four square walls.

Nadriel (il y a 1 mois)

Super cet article récapitulatif, très clair et très intéressant ! J'ai très souvent un problème d'alignement entre pied de col et patte de boutonnage ;-) Je vais de ce pas voir le blog de Sewaholic ! Merci...

Filomenn (il y a 1 mois)

J'ai beau avoir cousu 8 chemises à mon mari le montage du col est toujours critique et je m'y reprends à plusieurs fois, j'essaierai la finition à la main et point invisible sur la prochaine pour avoir un résultat parfait à l'intérieur sans galérer avec un bâti de précision ! Merci pour ce topo.

papelhilo (il y a 1 mois)

vraiment un bel article ! je n'ai pas du tout le courage de me lancer dans la couture d'une chemise (en plus, le cher et tendre est super difficile, et il n'aime que des tissus pas fun donc vraiment pas rigolo à coudre !) mais si je le faisais, je pense que je serais bien contente de trouver tous ces conseils ici !

Clem-Oiseau (il y a 1 mois)

@Filomenn : 8 chemises !! Il doit être bien habillé, ce chanceux-là ! Mon problème, moi, c'est la boutonnière tout en haut, sur le pied de col : il y a toujours trop d'épaisseurs, ma machine ne veut pas me faire une belle boutonnière régulière...

@papelhilo : pareil ici, il voudrait juste des chemises unies, mais c'est bien trop embêtant à coudre... (coucou Virgil !). MAIS il y a plein de beaux modèles de chemisiers ou de robes avec des cols ! 

@Nadriel : je suis ravie que ça puisse être utile !

Stordigot (il y a 1 mois)

Je dois justement réaliser deux chemises pour deux de mes collègues.. je pense que cet article va bien me servir ! Surtout pour les " 2 petits millimètres de trop qui font que le pied de col dépasse de la patte de boutonnage" qui m'arrivent à chaque chemise ou presque.. ^^

SophieDentelle (il y a 1 mois)

Hou là, je ne compte plus les chemises faites pour mon homme ou pour moi (un peu moins pour moi), certaines ont été usées jusqu'à la corde, et beaucoup avant l'ouverture de mon blog donc même pas photographiées! A l'époque de la pellicule photo on n'en faisait pas autant...

Même montées avec la méthode classique, pas de 2mm, et avant de retourner le col il faut dégarnir dessus de col et dessous de col avec des valeurs différentes, pour éviter l'effet 'marche d'escalier'.

Lalolo (il y a 1 mois)

ho, super, je viens de découvrir une nouvelle gamme de montage, il me tarde de tester :-)