[Interview] La Pomme, créatrice textile

Par Eolune le 3 mai 2010 dans Artistes & Créateurs, Interviews

Amoureuse des tissus anciens, qu'elle chine dans le sud de la France et transforme en objets poétiques et charmants, Apol a ouvert son Etsy shop fin 2006. On y trouve, des pommes, des poires et.... non, pas des scoubidous, mais des coussins brodés librement avec sa machine à coudre, des fleurs en feutre ou encore de jolis petits bateaux marseillais! Elle tient également un blog, où elle partage ses nouvelles créations et ses sources d'inspiration Elle a accepté de répondre à quelques questions, pour mieux nous faire découvrir son univers et son parcours... apolbites,resize

T&N: Bonjour La Pomme! Qui es-tu, que crées-tu et surtout, d'où vient ce drôle de nom?

A: Bonjour, je m’appelle Apol. Ca se prononce pareil que «Apple », le mot anglais pour pomme, et voilà d’où vient le nom de ma boutique, La Pomme. Je travaille avec du tissu, de préférence coton et lin anciens. Ce sont les tissus qui m’inspirent. Dans les brocantes, en trouvant un morceau de lin particulièrement joli, je commence déjà à penser ce que je pourrai faire avec. Je garde les yeux également ouverts sur les dentelles, les napperons et les rubans. Je fabrique tant de choses avec mes trouvailles de brocantes, des poires, des pommes, des fleurs, des oiseaux, des coussins, et même des objets-livres. Le fil qui les tisse tous ensemble est une certaine poésie..., enfin j’aimerais bien le croire!

T&N: Quel est ton parcours, comment en es-tu arrivée à la création textile?

R: Je suis née à Manille, aux Philippines. J’ai fini mes études en psychologie, et un moment, j’ai pensé faire des études en médecine. Enfin, c’était l’idée de mes parents. Cela n’a pas trop collé surtout quand, à l université, j’ai commencé à fréquenter des gens qui travaillaient dans le théâtre et aussi des écrivains. Ma fibre créative était plus forte que ma fibre scientifique, et je me suis mise à l’écriture. J’ai eu une très longue carrière en tant que journaliste et rédactrice pour les journaux et magazines anglophones, mais il y avait toujours quelque chose qui me disait que je n’étais pas à ma place. Il y a quelques années, je me suis lancée dans le domaine de la littérature, dans lequel je suis encore. Dans ma tête, c’est comme ça que je me décris. Je suis une conteuse, je raconte des petits contes parlant de magie et de fantaisie. Même quand je suis en train de coudre, mon but c’est d’amener les gens dans un monde imaginaire, de les faire rêver. Maintenant, je sens que je suis là ou je dois être.

Je suis très manuelle et j’ai ouvert ma boutique Etsy (http://www.lapomme.etsy.com) en voulant seulement un endroit où montrer mes créations. Je n’aurais jamais pensé que La Pomme puisque être plus que ça. Mais les unes après les autres, les opportunités se sont présentées, et je les ai saisies. A part mon shop en ligne, je vends mes créations dans quelques boutiques. La plupart d’entre elles se trouve aux Etats-Unis, mais je travaille aussi avec des magasins en Grande-Bretagne, en Arabie Saoudite, en Israel et bientôt en Grèce.

T&N: Qu'apporte internet à ton activité de créatrice?

R: J’habite dans un coin plutôt perdu. J’adore la tranquillité, mais on ne peut pas dire que ça bouge ici. Le goût de gens est plutôt traditionnel – les souvenirs imprimés de taureaux, de chevaux, de flamants roses, et encore de taureaux. L’Internet me permet d’accéder à une clientèle plus ouverte aux idées atypiques.

Q: Quelles sont tes principales réussites en 2009 et quels sont tes objectifs pour 2010?

R: Créativement parlant, dans l’année 2009, j’ai réussi à contrôler ma tendance à m’éparpiller et à faire trop de choses dans des styles trop variés. J’ai mis mon focus sur certains produits afin de rester avec un style romantique mais pas trop frou-frou. Côté business, malgré l’arrivée d’un premier enfant, j’ai quand même atteint mon but financier.

Ses créateurs préférés:

Récemment, je me suis achetée un sac de Heli Sengezer (http://www.helisengezer.etsy.com) et il est top ! J’ai un oiseau fait par Abby Glassenberg qui m’inspire (http://www.whileshenaps.etsy.com) . Il y a aussi Masami de Cocon (http://www.cocon-shop.com/). Elle fait des objets qui sont fonctionnel et en même temps qui font rêver ! Mais ma superstar personnelle, celle après qui je vais courir pour un autographe si je la croise dans la rue, c’est Ann Wood (http://annwood.net/blog/). Elle est tout simplement très talentueuse !

La Pomme en quelques liens

Par Cousettes Entre Copines

A propos de l'auteur : Eolune

"Grand sage" de la blogosphère couture qu'elle fréquente depuis maintenant 5 ans, elle y dégote chaque semaine des trouvailles DIY incroyables.

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires