Visite guidée du paradis du blockprint

Par Un needlenaute le 28 janvier 2015 dans Découvertes, Récits et témoignages, Artistes & Créateurs

Aujourd'hui, notre envoyée spéciale - Barbara Gourde - va nous parler du block printing en direct du Rajasthan. C'est à Amber, près de Jaipur qu'elle nous emmène à la découverte des imprimeurs sur tissus dans une jolie maison traditionnelle et plus précisément chez Anokhi.

Musée Anokhi d'Amber

En Inde, l'impression sur tissu est un art ancien très codifié, selon les castes, la religion, le statut matrimonial et l'origine géographique. Des turbans des hommes aux jupes des femmes, en passant par les vêtements de cérémonie, TOUS les motifs ont une signification. Par exemple, certains motifs ne sont portés que par des filles en âge d'être mariées ou par des veuves. Ils reflètent aussi souvent leur activité professionnelle. Ainsi, des cultivateurs de jasmin vont arborer ces fleurs sur leurs vêtements. Des cuisinières, leur ingrédient de prédilection, etc...

1- Tissu utilisé dans les temples imprimé de prières répétitives | 2- Ghaggra, jupe traditionnelle. La lisière jaune et rouge veut dire que la femme qui porte cette robe est mariée. Au décès de son mari, elle devra la retirer.

Plusieurs techniques existent pour imprimer un motif sur un tissu, du « tie and dye » à l'utilisation d'un agent blanchisseur, mais c'est au block printing qu'on va s'intéresser aujourd'hui. Voici un ajrakh, ensemble de motifs du Nord de l'Inde, considérés comme les plus complexes. Et comment ! Il ne faut pas moins de 16 étapes pour obtenir un tissu comme celui-ci.

Extraitdu livre « Ajrakh patterns and borders » du Anokhi Museum

Tout commence en lubrifiant les fibres du tissu pour qu'il soit assez solide, car de nombreuses étapes l'attendent. Il faut ensuite tremper le tissu dans un bain de soude, de bouse de chameau et d'huile de ricin (une drôle de plante qui est aussi un poison). Après un tel bain, vous vous doutez bien qu'on va le laver - lessive à la main, encore d'actualité en Inde. Et on recommence avec de la pâte de prunes séchées qui va permettre aux couleurs de bien se fixer sur le tissu. Pas de rinçage, on fait sécher au soleil. Avec un premier tampon de bois sculpté, on imprime les contours du motif puis les motifs plus fins, couleur par couleur. On applique aussi des pâtes à base d'argile sur certains motifs pour les protéger lors de l'ajout de nouvelles couleurs à la manière du batik. Plongeon dans un bain de teinture (ici, l'indigo), et puis un autre pour rendre les couleurs plus intenses. Lessive. Et on recommence avec de la teinture rouge. Lessive. Séchage au soleil protégé par une pâte de bouse de chameau censée rendre les blancs plus lumineux.  Une dernière lessive, et c'est fini ! Ouf ! Voilà comment ça se passe en images :

Extrait du livre « Ajrakh patterns and borders » du Anokhi Museum

Rencontre avec Mujeeb, sculpteur de tampons chez Anokhi. Il travaille essentiellement du teck, à l'aide d'une perceuse à main et de petits burins qui font des merveilles entre ses doigts. Le geste est précis et assuré. Il me sculpte une petite fleur en un rien de temps – je lui ferais presque un bisou tellement je suis contente !

1 -Mujeeb, le sculpteur, en plein travail | 2- Des tampons en cours de sculpture | 3- Des tampons finis

On en vient au grand moment de cette visite : l'atelier d'initiation au block printing avec Mohammad, artisan imprimeur. Mister Gourde, fin bricoleur, a aussi mis la main à la pâte. Une création à 6 mains en somme. Nous avons d'abord fixé le foulard blanc sur le plan de travail constitué de multiples couches de tissu à l'aide d'épingles. Puis nous avons choisi nos motifs et nos couleurs. Assez peu de choix comparé à ce que nous avions vu dans le musée, mais on s'en sort honorablement, en évitant l'effet « cadeau de fête des mères par un enfant de 4 ans » !

1- Tampons : des mangues, une frise fleurie et des pois | 2- Mohammad, l'imprimeur en pleine action

On presse le tampon sur l'encreur géant de la couleur que l'on souhaite, puis on le pose bien droit sur le tissu à l'endroit où on veut. Pas évident, car on n'a aucun repère. On appuie bien, et on soulève le tampon. Tadam ! Ou pas...

1- Tampon encreur constitué de plusieurs couches de tissus empilées imprégnées d'encre |  2- Tous les pois sont alignés ! Merci Mohammad!

Certains tampons sont les négatifs d'autres, ce qui permet d'imprimer un motif d'une première couleur avec un tampon, puis de le colorer avec un autre.

1- Un peu moins à l'aise que Mohammad, j'avance doucement... | 2- Un coup de repassage pour faire sécher les teintures rapidement, et c'est terminé !

Bref, une première expérience de blockprint, nettement moins complexe que les techniques traditionnelles utilisées par Anokhi, certes, mais très enrichissante. Cet atelier m'a donné envie de customiser mes tissus. Je suis donc rentrée de voyage avec quelques tampons. Les premiers essais ne sont pas encore très fructueux...A suivre...

Enfin, dans une Inde qui avance à cent à l'heure, c'est bon de savoir que les techniques et les motifs traditionnels sont sauvegardés... et remis au goût du jour avec des vêtements ou des accessoires modernes (non, je ne vous dirai pas combien j'ai de foulards Anokhi!).

J'espère que cette visite vous a plu. Si le voyage (virtuel) vous tente, ça se passe au Anokhi Museum of Hand Printing.

http://youtu.be/C5o4ARLxURI Un tout grand merci à Barbara Gourde pour cet article très intéressant et dépaysant !
A propos de l'auteur : Un needlenaute

Envoyez-nous vos articles, nous les publierons sur le blog T&N avec plaisir ! Pour en savoir plus : http://www.threadandneedles.fr/envoyez-nous-vos-articles/

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

Aurélie.S.F (il y a 2 années, 8 mois)

Magnifique! Merci pour ce reportage.

Qui a dit que j'étais petite?! (il y a 2 années, 8 mois)

Un bel article! Merci!

Atalante (il y a 2 années, 8 mois)

Merci pour cet article!! J'adore l'Inde et suis encore plus envoûtée par tout ce raffinement dont tu nous parles...

Pauline17 (il y a 2 années, 8 mois)

Intéressant et dépaysant, merci!

séléné mwezi (il y a 2 années, 8 mois)

merci pour ce voyage!

Quiproquo (il y a 2 années, 8 mois)

Waou ça laisse rêveur! ça a dû être une expérience vraiment enrichissante! je t'envie! :-D

Mokkona (il y a 2 années, 8 mois)

le travail !!! ça doit demander une précision folle !
bizarre j'ai envie de faire des tampons maintenant .. je ne comprends pas :)

le B.A.BA. de Béa (il y a 2 années, 8 mois)

Très bel article que j'avais déjà lu sur ton blog. Merci pour le partage, c'est hyper intéressant de découvrir ça !

1595vanessa (il y a 2 années, 8 mois)

sublime!

Mystelle (il y a 2 années, 8 mois)

Mille mercis, ça fait rêver

Cécile (il y a 2 années, 8 mois)

Très chouette article, que je suis ravie de revoir ici ! J'ai visité le même endroit il y a quelques années et mon sac à tricot vient de leur boutique...
A l'époque j'étais étudiante et je n'avais pas fait de folies, mais qu'est-ce que je regrette ! :D

Juliette37 (il y a 2 années, 8 mois)

Super intéressant, merci pour cet article!

Couture Libre (il y a 2 années, 8 mois)

Merci pour ce partage Barbara, je rêve désormais de vacances comme celles-ci !!!

Slania (il y a 2 années, 8 mois)

Merci pour cet article!
Je m'inspire beaucoup des techniques d'impressions indiennes pour mes idées de tampons linogravés (bon une fois que j'aurai dompté les bases avec le livre de Belette :) )

By Pimprenelle (il y a 2 années, 8 mois)

ça fait rêver/voyager! merci!!

P'tit poisson (il y a 2 années, 8 mois)

Magnifique! C'est extrêmement enrichissant ce genre de visite!
Il y a deux ans j'ai découvert l'histoire de la teinture végétale à l'indigo en Guadeloupe par un couple qui a remis les techniques d'antan au devant de la scène touristique.
On vit dans cette transmission, c'est magique!

Nevalune (il y a 2 années, 8 mois)

Magnifique !! Je pars demain :-) (ah zut, je n'ai pas prévenu mon patron ... bon ... tanpis ! hihi)

Caliclo (il y a 2 années, 8 mois)

Super intéressant, merci. La vitesse et la précision dont l'artisan fait preuve est assez impressionnante.

Nanoukou (il y a 2 années, 8 mois)

Ouah très intéressant, ça donne envie de tester sois-même mais je pense que le travail doit-être colossale! Merci pour cet article!

Bricolente (il y a 2 années, 8 mois)

Oh la la c'est magnifique !! Comme ça a dû être passionnant à voir, tu as bien de la chance. Merci de partager, c'est un moment de rêve. (Oh cet éléphant !!)