[Needlenaute du mois] Annie Coton

Par Stordigot le 17 novembre 2014 dans Needlenaute du mois

Elle coud de beaux vêtement et les met joliment en scène sous son chapeau ! Ce mois-ci, on vous présente Annie Coton, l'authentiquement bavarde !

Dans la vraie vie et sur le net, qui est Annie coton ?

Houlalah , cela commence fort ! Je crois que dans la vraie vie comme sur le net, je ne suis pas quelqu’un sachant très bien parler de soi. Cela dit, grâce à mon blog, je progresse… J’apprends à en dire un peu plus, implicitement. Il y a beaucoup de points communs entre Annie Coton « la blogueuse » et la fille que je suis dans la vraie vie : je rêve beaucoup. Pire ! Je rêvasse … J’ai toujours un peu le nez en l’air et je rentre fréquemment dans des réverbères auxquels je présente immédiatement mes excuses. Dans la vraie vie, j’écoute plus que je ne parle mais dans mon for intérieur, mes monologues n’en finissent plus … En revanche, sur le blog, je suis authentiquement bavarde et mes billets me prennent toujours beaucoup de temps à mettre en forme et à rédiger. Quand je me suis lancée, en mars dernier, j’étais persuadée que personne ne me lirait : après tout, un blog de couture c’est plutôt fait pour présenter des vêtements que pour s’étendre pendant des heures sur la pluie et le beau temps : mais le problème c’est que je n’ai pas réussi à faire autrement que de rédiger des pavés et à parler systématiquement du temps qu’il fait. Ce qui est vraiment étrange, c’est que je me suis rendu compte (avec beaucoup de joie du reste) que celles et ceux qui venaient se promener du côté de chez Annie Coton prenaient le temps de lire mes divagations ! Je n’en reviens toujours pas ! Et pour finir, voici quelques détails plus terre à terre : j’ai 28 ans, toutes mes dents, un mari fort gentil et un gros chien de cinquante kilos qui a la manie de baver sur mes vêtements juste avant la séance photo (je retouche toutes les vilaines traces après …)  et je suis parisienne. Cela dit, on voit souvent un bout de verdure sur le blog car je rends régulièrement visite à mes beaux-parents qui ont une maison en forêt de Fontainebleau.

Comment es-tu tombée dans la marmite couture ?

Sans aucune raison, j’ai incidemment dit devant ma belle-mère que je souhaitais apprendre à coudre … Et j’ai vu arriver une machine à coudre au pied du sapin un mois plus tard ! Je m’y suis mise le soir même avec fort peu de succès. Je n’avais pas compris qu’il était inutile de pousser le tissu sous le pied de biche et j’ai mis près de deux heures à comprendre comment on bobinait une canette. Si je réfléchis bien, il y a quand même bien un traumatisme originel. Je me souviens avec émotion de ma robe de mariée. Mon mari et moi avons toujours voulu un mariage simple … Et pour cette raison, il s’est écoulé moins d’un mois entre la demande en mariage et la date du mariage lui-même. J’avais donc assez peu de temps pour choisir une robe et en plus je passais en même temps l’examen d’entrée à l’école du barreau : bref, il était impossible d’aller faire les magasins pour me trouver une robe. Pour autant, j’avais une idée très arrêtée de ce que je voulais : je rêvais d’une robe ressemblant à celle d’Audrey Hepburn lors de son mariage avec Mel Ferrer (sans les manches bouffantes). J’ai fouiné et j’ai fini par trouver la robe de mes rêves sur Etsy. Elle n’était pas exactement à ma taille mais j’ai écrit à la couturière (qui a depuis développé son activité : regardez, son travail est très chouette, ma robe ressemblait un peu à celle-ci). Comme elle n’était pas parfaitement à ma taille, la couturière m’a proposé de faire les retouches en deux jours grâce aux mesures que je lui avais communiquées. Je ne risquais pas de pouvoir aller essayer la robe puisqu’elle se trouvait de l’autre côté de l’Atlantique. J’allais donc recevoir en urgence ma robe l’avant-veille de mon mariage et je n’avais pas de plan B si elle ne me plaisait pas ou si elle ne m’allait pas. Bon voilà … J’ai encore pris un chemin de traverse … Mais je vous assure que tout cela a un rapport avec la choucroute. Quand j’ai reçu mon paquet, vous n’imaginez pas mon émerveillement : le tissu (une popeline de coton blanche avec un feston en broderie anglaise), sa doublure, la façon dont la robe était cousue et parfaitement finie, tout me plaisait. J’étais tellement sous le charme que je me suis intéressée à des détails qui m’indifféraient habituellement : j’ai regardé les fronces de la robe à la taille, les pinces à la poitrine, le tombé du tissu … Quand j’ai passé la robe, je n’ai eu qu’un seul regret : celui de ne pas avoir été capable de faire moi-même une telle merveille. Et j’ai envié cette couturière outre-atlantique qui savait faire de si jolies robes. Voilà, je crois que c’est ce jour-là que j’ai eu pour la première fois l’idée de me mettre à la couture et, du reste, je m’y suis mis un mois après.  Et je pense très souvent à ma robe de mariée quand je couds. Je me dis que si je devais la coudre aujourd’hui, j’utiliserais sans doute l’un de ces deux patrons : la robe Betty de Sew over it ou la robe Flora de By Hand London.

Comment définis-tu ton style ?

Ohlala, je suis ennuyeuse au possible : je suis d’un classicisme navrant. Comme j’ai eu l’occasion d’habiter à l’étranger, cela me permet de me rendre compte que j’ai sans doute un petit côté frenchie voir pire… un petit côté « parisienne » dans mon style avec tous les défauts et les qualités que ce qualificatif implique. ;) Ma garde-robe idéale doit contenir une infinité d’indispensables : du trench, à la petite veste noire style Chanel, de la chemise bûcheronne au tee-shirt blanc, de la marinière à la robe-chemise, du manteau militaire au duffle-coat, du pantalon carotte, à la jupe crayon.

Où trouves-tu tes inspirations ?

Dans la rue… Puisque je vis à Paris (oui oui, toujours ce côté un peu parisienne dont il est difficile de me défaire). Sur Pinterest, où je passe beaucoup trop de temps à procrastiner. Je regarde aussi les défilés de Lanvin, Chanel, Isabel Marant en vidéo, et j’erre sur les sites de Darel, Claudie Pierlot, ou Agnès B. Allez, je vous avoue tout : j’habite près du Bon Marché à Paris. Je vais régulièrement y faire un tour en nocturne et je passe des heures à repérer et photographier les étoffes qui me plaisent et je ne me refuse aucun essayage : quand un modèle me plaît, je le garde en tête pour essayer de le copier ! En revanche, je ne suis pas leur meilleure cliente…

Quels sont tes points forts et tes points faibles ?

Mon gros point faible c’est la mise aux mesures. Je fais des toiles mais franchement, s’il faut trop retoucher le patron pour qu’il m’aille, j’abandonne : je ne me sens pas à l’aise avec ce processus. De la même manière, je ne suis pas douée en patronage mais j’ai acheté quelques cours sur craftsy et avec l’aide de notre amie Alice alias The Tiny Tailoress, je compte bien finir par prendre le temps nécessaire pour créer mon patron de base….(oui, oui Alice, un jour nous aurons notre patron de base du pantalon à la manche droite de chemise) Côté point fort, disons que je suis une bonne « autodidacte » : je passe ma vie à tenter d’améliorer ma technique, je fais des recherches sur à peu près tout : cela va de la composition exacte du tissu que j’utilise au point à la main le plus adapté à ce que je suis entrain de coudre. J’aime beaucoup la difficulté technique et je n’hésite pas à me lancer ... Disons que je suis une kamikaze informée et de plus en plus prudente.

Quel est ton chef d’œuvre ? Et ton échec le plus formateur ou le plus mémorable ?

Mon chef-d’œuvre. Hum, question gênante. Je ne peux pas encore en parler…. Mais très très bientôt, vous aurez droit à une tartine à son sujet sur le blog. Petit indice : il y a de la toile tailleur, de la cigarette et du point chevron. Voilà, vous n’aurez rien de plus, j’en ai déjà trop dit. ;) En revanche vous n’allez pas couper à  la tartine sur mon échec le plus formateur. Il y a deux ans et demi, j’ai décidé de coudre un manteau. Cela faisait à peu près six mois que je m’étais mise à la couture et je n’avais jamais utilisé de patron pdf. Seulement je voulais absolument un duffle-coat. J’ai donc téléchargé un patron pdf Burda en trouvant ça absolument merveilleux ces patrons que l’on pouvait imprimer illico presto. Bon quand il a fallu scotcher près d’une centaine de pages, j’ai trouvé cela un peu moins merveilleux mais j’ai tenu bon. J’avais fait l’acquisition d’une laine bouillie couleur rouille et d’une doublure fort épaisse puisqu’elle était matelassée. Ce que je ne vous ai pas encore précisé c’est que le duffle-coat en question n’était pas prévu pour être doublé et que je n’avais encore rien doublé de ma vie. Je me suis lancée… J’ai cousu tout le duffle-coat. J’ai créé une doublure, je ne sais pas trop comment…ce n’était pas très joli mais bon. J’ai lutté avec chaque épaisseur, j’ai recommencé dix fois. Alors oui c’est vrai, à vue de nez, je trouvais bien qu’il avait l’air un peu grand mais l’idée de l’essayer en cours de route ne m’est pas passée par la tête. Tout ce que je voulais, c’était finir mon duffle-coat en un week-end (et dire qu’aujourd’hui je suis ravie de passer trente heures sur une mini-jupe !) Dimanche soir, voilà mon duffle-coat fini : je l’essaie enfin, et là malheur de malheur ! Il est trop grand… Il est si grand qu’il ne convient pas même à mon mari (1m85). Je crois du reste qu’il n’aurait convenu à personne sur cette planète : je n’avais pas vérifié le carré indicatif et je m’étais trompée d’échelle à l’impression : mon manteau était 10% plus grand que prévu. J’ai tout  décousu, tout réimprimé, tout rescotché, tout recommencé en somme, j’ai fini par avoir un duffle-coat à ma taille mais… Fondamentalement moche !

Quels sont tes projets futurs ?

Je travaille sur le caban pour homme de Thread Theory en suivant les explications du sew-along qui adopte la méthode tailleur.

As-tu une phrase-leitmotiv en couture ?

Je n’en ai pas vraiment mais chaque fois que je fais une petite boulette, je me dis, « ma vieille si tu ne découds pas maintenant, tu le paieras plus tard » et je peux vous assurer que ça ne loupe jamais, je finis toujours par payer l’addition.

Quelles sont tes marques et adresses préférées ?

J’utilise plutôt des patrons indépendants après avoir commencé avec Burda. J’aime beaucoup les patrons de Pauline Alice que je trouve originaux et très travaillés, les patrons Aime comme Marie qui me semblent clairs et qui fournissent de bonnes bases à des interprétations très différentes et les patrons de MLM Patrons parce qu’ils sont simples mais bien coupés. Dans tous les cas ces patrons me plaisent parce qu’ils conviennent à ma morphologie : je trouve d’autres patrons de marques indépendantes superbes mais je les couds moins parce qu’ils me vont moins bien. Pour les adresses, j'ai des chouchous différents selon mes besoins : pour les lainage ou les brocards et parce que leur choix est démentiel et de qualité, j’aime beaucoup Bennytex. Pour tous ses jolis chambray et la douceur de ses tissus, je suis une fan des trouvailles d’Amandine. Pour les jolis motifs, les cotons, les molletons et les jerseys, je craque chez Motif Personnel. Pour les tissus de créateurs italiens, je fonds chez Supercut, une boutique en ligne italienne, fondée par Marine, une française topichouette. Et évidemment, je passe des heures à regarder les merveilles de chez Cousette. Bref, en matière de tissu,  j’ai plutôt du mal à me limiter. Ah oui j’ai oublié, je fouine pas mal sur ebay : ma vendeuse préférée s’appelle lebazardezaza.

Quel est le plus gros projet couture que tu aimerais réaliser ?

En ce moment je fais une obsession sur les techniques tailleur et les trenchs. Sinon j’ai une liste de projets longue comme la circonférence de la terre au bas mot et je serais bien incapable de sélectionner un seul projet parmi cette liste.

Quels conseils donnerais-tu à celles qui voudraient débuter la couture?

Décris-nous le patron de tes rêves.

Alors cette question est mission impossible : je n’aurais jamais pu être styliste… Je manque totalement d’imagination de ce point de vue.

Tu fais de magnifiques photos sans que jamais on ne voie ton visage. Comment t'est venue l'idée du chapeau ?

C’est vrai que sur le blog je ne montre pas mon visage… Finalement je trouve cette contrainte rigolote. D’habitude c’est plutôt moi qui suis derrière l’appareil photo, le fait de créer un blog m’a forcée à passer devant mais je ne suis pas forcément à l’aise avec le fait de me faire prendre en photo… Du coup j’ai préféré ne montrer que les vêtements, ça me permettait d’être plus décontractée au moment des séances photos. Pour ce qui est du chapeau, dans la vraie vie, j’ai une passion pour les couvre-chefs en tous genres : du bandeau à la toque, en passant par le panama et la capeline. Au tout début du blog, je me guillotinais purement et simplement et c’est par hasard que je me suis rendue compte sur l’une des photos que mon chapeau cachait mon visage de façon plus harmonieuse.  Ce n’est quand même pas très joli un corps sans tête… Du coup j’ai décidé d’utiliser à chaque fois mon accessoire favori plutôt que de jouer à la zombie sur le blog. ;)

Le mot de la fin...

C’est banal mais sincère : merci à toute la communauté T&N. Sans vous, j’aurais peut-être appris à coudre, mais j’aurais beaucoup moins progressé et je pense que mes finitions seraient toujours aussi moches ! Ici, il y a toujours quelqu’un-e pour vous filer un coup de main, vous proposer une rencontre ou vous montrer sa dernière merveille. Franchement, je plains nos grands-mères qui n’avaient pas la chance de pouvoir venir discuter le coup par ici. ;)

Pour en savoir plus :

Son profil T&N Son blog
A propos de l'auteur : Stordigot

Pétillante et colorée, elle ne manque jamais d'enthousiasme et d'énergie, que ce soit en couture ou au service de l'équipe de rédaction de T&N.

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

tellestelle (il y a 2 années, 10 mois)

Très joli portrait ! J'aime beaucoup les jolies réalisations et mises en scène d'Annie coton...

Les Bibous (il y a 2 années, 10 mois)

Merci pour ce joli portrait!

Sofil (il y a 2 années, 10 mois)

super portrait ! j'aime beaucoup ton style , ne crois pas qu'il soit classico-barbant , au contraire !

Aiguille Coupon Ciseaux (il y a 2 années, 10 mois)

J'aime beaucoup cette rubrique, qui permet d'ne savoir un peu plus sur les blogueuses. Jolie portrait, jolie créations, très belle mise en scène d'Annie Coton.

Mousse (il y a 2 années, 10 mois)

Mars dernier? Quelle progression! Joli portrait, et jolie plume!

Le fil à la gratte (il y a 2 années, 10 mois)

Waaaa, j'ai encore tout lu ! Trop cool, merci pour cette chouette interview

Le labo de Flo (il y a 2 années, 10 mois)

Ce portrait est très joli, merci!

Gwendolyn (il y a 2 années, 10 mois)

Très joli portrait! Je fais partie de celles qui adore lire tes longs articles et comme toi, je ne me refuse aucun essayage dans les boutiques avec photos dans les cabines mais je ne suis pas une bonne cliente ;-).

Couture Libre (il y a 2 années, 10 mois)

Beau portrait et toujours de belles photos !

majo (il y a 2 années, 10 mois)

Joli portrait. J'aime beaucoup ce blog que je visite régulièrement pour les belles photos et les beaux textes et aussi les jolies cousettes

Clarice (il y a 2 années, 10 mois)

Vraiment intéressant ! très drôle le récit de ton duffle-coat ! Faut dire que tu commençais par une pièce compliquée.
Une question : tu n’achètes jamais tes tissus en boutiques à Paris ? Sinon où ?

Quiproquo (il y a 2 années, 10 mois)

super chouette portrait ! Un plaisir à lire ! Bonne continuation :-)

The Tiny Tailoress (il y a 2 années, 10 mois)

Oh ! Quel plaisir de voir ici ton portrait ma grande ! Et t'inquiète pour le patron de base, je suis de mon côté toujours au point mort à cause de mes poignets...

Tea_for_Pirates (il y a 2 années, 10 mois)

Très joli portrait, j'aime beaucoup le blog d'Annie Coton :)

Atypie (il y a 2 années, 10 mois)

Un univers unique et poétique. Un grand bravo, j'adore ton blog!

elizaT. (il y a 2 années, 10 mois)

très joli portrait et merci à Stordigot de nous faire découvrir un peu plus de si belle personne!

Versiversailles (il y a 2 années, 10 mois)

Oui je confirme que ton portrait est très sympa. Et bravo pour les réalisations... d'Annie Coton

Annie Coton (il y a 2 années, 10 mois)

oh je n'avais pas vu tous ces gentils commentaires! Je ne sais pas trop quoi dire si ce n'est merci, à vous et à Stordigot ! C'est que cela me fait tout bizarre d'être là! Et pour les adresses à Paris, la plupart du temps, je vais chez Sacrés Coupons près du marché saint Pierre, et j'aime beaucoup la boutique Brin de cousette rue richard lenoir!

Mimoutch (il y a 2 années, 10 mois)

Un joli portrait tout en retenue, et pourtant très élégant, merci !

Powings (il y a 2 années, 10 mois)

Quel univers, j'adore :D

Melle (il y a 2 années, 9 mois)

Franchement j'adore ! J'avais déjà flashé sur tes réalisations que j'aime beaucoup. J'ai d'ailleurs visité ton blog qui est fantastique (je me suis inscrite d'ailleurs !!!). Je le trouve très complet et intéressant pour une débutante comme moi !
J'ai pensé à toi il y a quelques jours : un nœud s'est emmêlé, mais je ne l'ai vu qu'au bout de ma longue ligne et je me suis dit "tant pis ..." et puis je me suis souvenu de ton article et j'ai pris mon découd-vite et je m'y suis mise ... Vraiment, tu es définitivement de bon conseil ! Si, Si !!! Le résultat final en valait la peine. Je te souhaite une bonne continuation et j'attends tes nouvelles réalisations et tes articles sur ton blog ! et... espère avoir autant de talent que toi un jour !! J'y travaille, j'y travaille ... Merci pour avoir partagé tout cela !