Bienvenue à In the loop !

Par Saki le 13 avril 2012 dans Découvertes, Les bonnes adresses, Interviews

Fan de tricot ou simplement petits curieux, sachez qu'il existe désormais un websine francophone consacré aux arts de la laine.

Après avoir vu fleurir des liens sur toute la blogosphère tricoteuse j'ai eu envie d'en savoir un peu plus sur In the loop et ses créatrices.

Qui se cache derrière In the loop et comment vous êtes vous retrouvées à monter ensemble un tel projet ? Depuis combien de temps est-ce que vous planifiez votre coup au juste ?

In the loop, c’est avant tout la rencontre de 3 tricoteuses/blogueuses passionnées : Élise la pro des tutos et réalisatrice du site, Bintou la business woman chargée des partenariats qui a eu l’idée de départ et Caroline la littéraire, rédactrice en Chef. Au départ nous nous sommes rencontrées dans le cadre d’un projet associatif différent, et puis il y avait cette idée de webzine sur l’univers du tricot/crochet que l’on gardait dans un coin de notre tête à force de constater qu’il manquait réellement un espace d’information à destination d’un public francophone à ce sujet. C’est finalement ce projet qui s’est concrétisé car plus facile à mettre en œuvre grâce au web et parce qu’il nécessitait peu de moyens de départ. Nous avons donc commencé à travailler sur le concept en fin d’année 2011, avec un lancement officiel le 1er mars 2012.

Quelle est votre devise ?

Sans aucun doute, ”Rejoignez le cercle” ! Le partage de connaissances et l’échange avec le plus grand nombre est au cœur de notre fonctionnement participatif. Pour nous il est vital que les lecteurs et passionnés de tricot s’approprient le webzine, tout d’abord parce que nous ne prétendons pas posséder l’intégralité du savoir faire des arts de la laine (loin de là), et d’autre part parce que ce site d’adresse à un public très large qui participe également au développement du site en proposant des articles.

Les communautés liées au tricot sont mine de rien nombreuses, si vous vous êtes lancées c’est sans doute que vous voyez un trou à combler… Qu’est-ce que vous voulez apporter par rapport à d’autres, quels sont vos modèles et quelles erreurs avez-vous peur de commettre ?

L’aspect communauté est important, mais c’est avant tout l’idée de créer un magazine qui est au cœur du projet. Niveau publication papier sur le tricot il y a peu de choix, et sur le net nous avons remarqué qu’il n’existait pour l’instant pas d’équivalent francophone de Knitting daily ou d’Interweave. Nous voulions créer une source d’information de référence sur les arts de la laine en français qui ne soit pas un agrégateur de blogs ou un site lié à une marque. Notre indépendance et nos choix éditoriaux singuliers font de nous un véritable Webzine.

Nous tenons beaucoup à ce mot ”Webzine” qui n’est pas toujours familier pour nos lecteurs qui nous confondent volontiers avec un blog, mais la démarche n’a rien à voir, nous avons d’ailleurs toutes les trois gardé nos blogs perso à côté

Ceci ne nous empêche pas de développer une communauté tricot en utilisant les réseaux sociaux tout en concentrant nos efforts sur la partie éditoriale du webzine.

Pourquoi avez-vous choisi de ne pas proposer de galerie de projet, qui mine de rien est un sacré plus pour une communauté tricot ?

Justement pour ne pas perdre l’objet initial du projet : c’est le contenu du webzine que nous voulons mettre en avant et non les réalisations de nos contributeurs. Nous proposons à nos lecteurs de partager leurs réalisations sur Ravelry au sein du groupe In the loop, ou sur facebook. En revanche sur le site, nous avons une page qui présente les contributeurs et nous envisageons d’autres formes de mise en avant en leur consacrant régulièrement des portraits. Par ailleurs, tout le monde peut nous contacter pour proposer un nouvel évènement dans le calendrier, ou rajouter une boutique dans notre annuaire

Même sans avoir à héberger une galerie de photo le fonctionnement d’un webzine ayant un programme ambitieux comme In the loop coûtera forcément un peu d’argent à long terme, comment est-ce que vous avez prévu de faire fonctionner tout cela, avez-vous des partenariats en projets ?

Effectivement, pour le moment ce site est hébergé sur un format peu onéreux, ce qui nous a permis de nous lancer avec nos petits moyens. Mais nous réfléchissons aux prochaines étapes : Bintou a fait du site son sujet de mémoire dans le cadre de ses études, ce qui devrait nous aider à trouver des solutions. En attendant des projets de partenariats sont à l’étude. Mais le site étant très récent, il est encore trop tôt pour se prononcer sur le sujet.

Est-ce que vous cherchez du monde pour vous aider et rejoindre votre équipe pour cette glorieuse mission qui consiste à apporter le tricot dans les foyers francophones ?

Oui bien sûr, le webzine est participatif, nous cherchons constamment des contributions originales et intéressantes, cela peut même être simplement une idée d’article. Nous sommes ouvertes à tous les sujets y compris les plus insolites : crochet, macramé ou autres créations à base de laine. Ce qu’on attend d’un article c’est d’y apprendre au moins une chose nouvelle que nous ne connaissions pas. Il est très rare de recevoir un article parfait qui sera publié tel quel. C’est pourquoi nous travaillons avec nos contributeurs en les accompagnants dans la rédaction des articles pour trouver le ton, les illustrations, proposer un contenu innovant. C’est notre boulot à toutes les trois d’amener les articles au niveau de notre exigence éditoriale. L’équipe de rédaction que nous formons n’a pas pour l’instant vocation à s’agrandir. Nous sommes en train de construire un équilibre très intéressant car nous sommes totalement complémentaires.

Allez, filez-nous des infos : qu’est-ce que vous préparez de beau pour les jours et semaines à venir ?

Nous venons juste de lancer de nouvelles rubriques: une dédiée aux chaussettes, et l’autre sur le buzz de Ravelry, ou encore Docteur Tricot. En général nous avons rarement plus de 2 semaines de visibilité sur notre planning. Côté évènement, des surprises sont à venir pour la journée mondiale du tricot mais chut….. C’est encore en préparation !

Quelques liens utiles :

A propos de l'auteur : Saki

Autodidacte, touche-à-tout et téméraire, Saki est une crash-testeuse de l'extrême doublée d'une artiste talentueuse.

Tous les articles
Vous avez aimé cet article?

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

 

Commentaires

karole (il y a 5 années, 7 mois)

Merci de nous faire découvrir ce nouveau site

Gwendolyn (il y a 5 années, 7 mois)

J'ai découvert ce site depuis quelques semaines et je suis déjà accro, je trouve les articles très bien rédigés, intéressant et on apprend et découvre beaucoup de choses. Longue vie à In the loop!

takati (il y a 5 années, 7 mois)

Je ne suis pas une adepte du tricot mais j'ai fait un petit tour sur le site : présentation très agréable...il me donnerait presque envie de tricoter ;-)
J'ai vu l'article sur le tricot miniature, c'est impressionnant !