Avatar du groupe

Discussions

Faire des échanges de patrons (version PDF), débat!

 
  • Avatar
    Gwendolyn (il y a 1 année  6 mois)

    Salut,

    Ca m’arrive de temps en temps d’avoir des demandes d’échange de patron tricot ou couture en version PDF et je suppose que cela doit vous arrivez également. Je refuse systématiquement puisqu’en général, les versions en PDF sont vendues à l’unité et à des coûts très raisonnable. Je me mets aussi à la place des créateurs qui ont fourni un travail de qualité et le meilleur moyen de les encourager à continuer est de financer leur travail en passant commande. Je ne suis pas contre les échanges de modèle lorsqu’ils sont dans un livre ou un magazine, puisque quelque fois le magazine n’est plus disponible ou il y a un seul modèle qui nous intéresse dans le livre et en général on échange une seule taille (alors qu’avec un fichier PDF, toutes les tailles sont disponibles et donc la diffusion peut être très large). Dans la vraie vie, j’aime aussi prêter un livre, un magazine, même un patron pour faire découvrir une marque parce que la diffusion reste à une petite échelle et c’est agréable de découvrir des nouveautés puisque que l’on ne peut pas tout s’offrir.

    Quelle est votre position sur ce sujet? J’ai parfois l’impression d’être trop radicale mais je ne suis peut être pas la seule…

  • Avatar
    Marie Fo (il y a 1 année  6 mois)

    Je comprends ta position, mais pour ma part, il m’arrive de temps en temps d’échanger effectivement des patrons PDF ; ceux que je propose sont toujours ceux que j’ai achetés moi-même, et je pense en acheter assez régulièrement pour soutenir les créateurs… il me semble qu’on peut trouver un équilibre !

  • Avatar
    nessie (il y a 1 année  6 mois)

    Si on parle uniquement d’échanges ponctuels par e-mail, ce n’est pas légal mais ça reste de la copie privée à petite échelle (contrairement à de la diffusion via un blog par exemple), et les créateurs sont conscients que cela peut arriver tout simplement parce qu’il est très facile de copier et envoyer des fichiers : c’est aussi pour cela que beaucoup font le choix de ne pas distribuer leurs patrons en pdf :)

    Mon point de vue de créatrice de patrons : je comprends même si je n’encourage pas :) . A petite échelle c’est aussi un bon moyen de faire découvrir notre travail à des gens qui n’auraient peut être pas acheté nos patrons à la base mais passeront à l’acte d’achat sur un autre modèle, par contre à trop grande échelle ou pratiqué sans discernement cela peut vraiment représenter une perte (car un partage + un partage + un partage… ;) )

  • Avatar
    anouchka (il y a 1 année  6 mois)

    Alors j’avoue, cela m’est parfois arrivé d’échanger un pdf tricot – que j’avais acheté – contre un autre pdf tricot, en toute illégalité, je vous le concède. Toutefois, les rares fois où je l’ai fait, cela a toujours abouti à un (voire plusieurs…) nouvel achat chez la créatrice que j’avais ainsi découverte, ce qui a tendance à atténuer ma mauvaise conscience… Comme vous le dites, si cette pratique reste rare, je ne suis pas sûre que les créateurs soient finalement perdants car leur diffusion est ainsi augmentée et l’engouement peut grandir en partant d’un échange !

  • Avatar
    Maritrez (il y a 1 année  6 mois)

    Je donne souvent des choses que j’ai achetées, des vêtements, des épices, des meubles. Nous vivons dans un monde où donner, des choses, du temps, de l’argent, devient incongru.
    A qui appartient la chose achetée ? A qui l’a vendue ou à qui l’a achetée ?
    Je ne diffuse pas les patrons que j’achète, mais si je veux offrir à une personne, j’estime que cela me regarde.
    Je n’apprécie pas que le monde semble se diviser entre acheteurs et vendeurs.
    Il faut trouver le juste milieu, respect du travail mais aussi garder la place du don.

  • Avatar
    nessie (il y a 1 année  6 mois)

    Maritrez > je pense que le débat se situe ici dans le fait qu’il ne s’agit pas de don mais de copie (on envoie le patron mais on le conserve également sur son ordinateur) ;)

  • Avatar
    papelhilo (il y a 1 année  6 mois)

    je suis tombée une fois sur le flickr d’une personne qui diffusait des scans de pages de livres de couture entiers !! pour le coup, qqun qui ne s’embêtait pas de conscience …
    mais quand c’est ponctuel, même si je sais être dans l’illégalité, ça m’a souvent amené à des achats, moi aussi ! donc la copie à petite dose peut quasiment être considérée comme une forme de pub gratuite ;)

  • Avatar
    Maritrez (il y a 1 année  6 mois)

    Les patrons que j’ai achetés en PDF offrent généralement la possibilité de les télécharger plusieurs fois. Qu’est-ce que ça veut dire ? Puisqu’on sait que chargé une fois il peut être copié si on le veut ? Est-ce que ça n’offre pas X copies “légales” en même temps que l’achat ?

  • Avatar
    nessie (il y a 1 année  6 mois)

    Maritrez > Lorsque tu achètes un patron, il est légalement réservé à ton seul usage personnel. Tu peux le télécharger plusieurs fois si par exemple tu l’effaces par mégarde, l’imprimer plusieurs fois, mais il sera toujours réservé à ton usage. Cela est d’ailleurs clairement mentionné sur tous les patrons “ce patron est réservé à un usage personnel”.

    C’est le même principe que la musique que l’on achète sur iTunes : on peut la transférer sur plusieurs support, mais si on commence à la diffuser gratuitement via des réseaux de partage c’est du piratage :)

    Finalement c’est exactement comme les patrons papier : tu peux les recopier autant de fois que tu veux pour ton usage privé si tu en as envie, par contre distribuer ces copies à tout le monde n’est pas légal (bien sûr comme on le disait il y a une tolérance concernant la copie privée utilisée avec parcimonie).

  • Avatar
    moun (il y a 1 année  6 mois)

    J’avoue je suis du genre à pas mal échanger, partager, prêter mes patrons. Honnêtement je trouve ça très sain une communauté qui échange, qui prête et qui ne passe pas nécessairement pas l’argent. D’ailleurs je pense que ce système, même s’il est illégale, permet aussi d’établir des relations avec d’autres personnes d’une même communauté.
    Enfin bref moi je suis pour l’échange, dans la mesure bien sûr où ça reste de personne à personne, c’est sûr que balancer ces pdf sur un site de Peer2peer c’est un peu moyen !

  • Avatar
    lasoff (il y a 1 année  6 mois)

    Tout ça me rappelle ma jeunesse, à la sortie des lecteurs-enregistreurs de cassettes audio qui permettaient tout à coup de prêter aux copains la musique qu’on aimait pour qu’ils l’écoutent et la copient.
    Ca ne date pas d’hier (ni même d’avant-hier!) mais le débat était le même : divulguer gratuitement nos coups de coeur, en obtenir et en aimer d’inconnus, pouvoir ensuite assister à des concerts auxquels on n’aurait prêté aucune attention si on n’avait pas eu l’occasion de découvrir et d’écouter en boucle …( et donc de participer aux versements SACEM)
    En bref, c’est une vieille discussion de philo ( qui date peut-être de la Grèce antique, qui avait eu l’idée qui a donné l’idée qui a donné l’idée ?)
    Mais il est vrai que les nouvelles technologies multiplient les posibilités de copiage – et de diffusion – Bien malin qui aura une réponse universelle !
    En tout cas, pas moi !:-)

  • Avatar
    alfafa (il y a 1 année  6 mois)

    J’achète souvent des formats PDF pour les patrons tricot mais j’ai déjà refusé de les “échanger” ou “envoyer” car ce sont des patrons de créateurs qui financent ainsi leur futur premier livre de patrons… Par contre, je ne suis pas contre le fait de faire de la pub en montrant les projets réalisés grâce à ces patrons (tels ceux de Alex Tinsley sur Ravelry… j’adore ses bonnets).

    L’avantage des formats PDF, c’est que si on perd sa fiche imprimée, on peut le réimprimer… (souvent j’oublie mes sorties papier chez maman). Donc cela est bien pratique : plus qu’un livre car on n’a pas peur d’annoter ou de l’abimer en l’emmenant partout.

  • Avatar
    kawael (il y a 1 année  6 mois)

    Perso , si cela n’est pas à grande échelle je suis ok . Il n’y a pas de mal à faire plaisir à quelqu’un . Mais il faut que cela reste dans le domaine du rai.so.nna.ble .

  • Avatar
    lullablue (il y a 1 année  6 mois)

    je suis à l’origine entre-autre de ce débat ;)
    j’avoue que j’échange très souvent des patrons pdf avec certaines personnes, j’en achète aussi car je suis fan de certaines boutiques. je suis une collectionneuses :D
    c’est comme la musique, j’en achète mais j’en ai beaucoup téléchargé quand j’étais + jeune (ça m’a passé lol)
    concernant les patrons, l’échange me semble normal et contrairement à d’autres personnes, je ne m’en sers que pour un usage privé. je trouve ça + logique d’échanger un patron que de faire comme certaines personnes qui s’en servent pour diffuser leurs créations (à moins d’avoir les droits qui vont avec biensur)
    de + , comme je l’ai dis, je suis une collectionneuse, donc je fouille partout dans le monde entier et souvent, je retrouve les patrons dans des magazines japonais, ce qui veut dire que l’idée d’une créatrice peut être parti d’un autre modèle. et dans ce cas-là, qui a les droits?
    bref, je n’ai pas “la” réponse correcte mais voilà, c’est mon mode de fonctionnement, j’achète/j’échange/ je récupère et surtout je couds! (enfin quand j’ai enfin trouvé la bonne combinaison tissu/ patron ) lol

  • Avatar
    Saki (il y a 1 année  6 mois)

    En fait je fais une différence entre échanger et envoyer sans contrepartie :

    si une amie/connaissance me demande un fichier il n’y a en général aucun souci. Dans ce cas il ne s’agit que de rendre service et je ne demande rien en échange. En fait si je passais un accord pour recevoir une contrepartie j’aurais l’impression de faire ça non pas pour aider mais pour récupérer un bien, et ça ça me pose problème car ça n’est ni plus ni moins que du commerce. Faire don d’un patron ok, en tirer profit niet.
    Je sais, c’est voir loin et beaucoup ne pensent pas comme ça, mais c’est ma position.

    Évidemment à côté de ça je n’ai rien contre les “retours d’ascenseur” : qu’une amie me dépanne à son tour quand je suis bloquée ça me semble tout à fait normal (par exemple récemment, j’ai voulu acheter un patron précis mais pas moyen de me le procurer, j’ai donc été ravie qu’une copine me l’envoie).

    Si une parfaite inconnue (avec qui je n’ai jamais causé “en vrai” ou sur internet donc) m’écris via mon blog pour me demander un patron qu’elle pourrait s’offrir facilement pour quelques euros je refuse poliment : je ne veux pas que mon blog devienne un mode de diffusion gratos de modèles payants. J’ai trop de respect pour le travail de création des gens à qui j’achète les modèles que j’utilise.

    S’il s’agit d’un truc difficile à se procurer (comme le patron que l’on m’a envoyé et dont je parlais plus haut), là par contre j’estime que ça ne pose pas de problème et qu’il est normal de le faire circuler, c’est trop dommage de ne pas pouvoir coudre/tricoter quelque chose sous prétexte qu’il n’est plus distribué, et ça ne fait de tort à personne.

    La large diffusion de la culture je trouve ça génial comme concept, vraiment, mais parfois je trouve que certains abusent sévèrement en oubliant au passage que, comme pour tout mode de consommation, cela demande de se montrer un minimum responsable :
    les petits créateurs essaient de gagner leur vie en vendant leurs patrons. Je suis moi-même fauchée donc je sais bien que parfois il n’y a pas de petites économies mais faut pas pousser mamie dans les orties non plus : 4€ pour un patron de tricot complexe ça n’est pas cher payer, surtout quand on sait que sur ces 4€ le créateur n’en touchera peut être que 2 après avoir déclaré ses revenus aux impôts.

    Bref, quand je le peux j’essaie d’acheter les patrons, surtout s’il s’agit de petits créateurs, et si je n’en ai pas les moyens bah je m’en passe, ça n’est pas gravissime non plus.